Comment tomber enceinte ?


Beaucoup de couples rencontrent des difficultés à avoir un bébé. En effet, selon une étude de l’INSERM de 2014, près de 25% des couples sont infertiles après un an d’essai. Toujours selon cette étude, s’appuyant sur l’Observatoire Epidémiologique de la fertilité en France réalisé entre 2007 et 2008, sur 867 femmes recrutées aléatoirement, de 18 à 44 ans, n’utilisant pas de contraception et ayant des rapports sexuels réguliers, 46% d’entre elles ne sont pas tombées enceinte après 6 mois de rapports sans contraception. Un chiffre plutôt éloquent d’autant que 24% d’entre elles n’a pas obtenu de grossesse après 1 an et 11% après 2 ans.


Conseils pour tomber enceinte


De nombreuses femmes rencontrent donc des difficultés à tomber enceinte mais en moyenne, un couple parvient à faire un enfant au bout de 6 mois de rapports sans contraception. Pas de panique donc, mais il est nécessaire de comprendre le mécanisme de fécondation et de procréation pour mieux appréhender les options qui s’offrent aux couples désireux d’avoir un enfant. Aussi, les aprioris ont la vie dure et de nombreuses femmes se heurtent à des difficultés pour tomber enceinte alors que certains conseils simples peuvent dénouer le processus et vous aider à tomber enceinte.

Un mode de vie sain et équilibré

Beaucoup de femmes souhaitent tomber enceinte rapidement. En effet, le fait de tomber enceinte dans les premiers mois d’essai est souvent rassurant aussi bien du point de vue de l’état de santé de la future mère, que de celle du père ou du nourrisson à venir. Cela n’est pourtant pas toujours vrai car en matière de procréation, c’est bien le hasard l’un des seules données fiables. Beaucoup d’autres facteurs entrent en compte. Les femmes qui tombent enceinte dès les quatre premières semaines d’essai sont minoritaires. En effet, selon l’Enquête nationale périnatale de 2003, seulement 26% des 14 187 femmes françaises ayant accouché dans l’ensemble des maternités publiques ou privées sont tombées enceintes dès les premières semaines de rapports.
Tomber enceinte rapidement n’est pas chose facile. Cela est d’autant plus compliqué pour les femmes ayant pris des contraceptifs hormonaux jusqu’alors. Le cycle menstruel normal met quelques mois à se remettre en marche une fois l’arrêt de la contraception. Aussi, il est nécessaire de bien connaître son corps et d’améliorer sa qualité de vie. Une alimentation saine et équilibrée, un mode de vie sain, sans alcool et sans tabac, une activité physique régulière, sont autant de points sur lesquels il faut être vigilante. En bonne santé, une femme aura plus de chances de tomber enceinte rapidement. Un corps sain aura tendance à fonctionner de manière saine et le cycle menstruel de la femme n’en sera que plus vertueux. Mais attention, avoir un mode de vie sain n’est pas gage de procréation, il est seulement l’un des points importants afin de mettre toutes les chances de son côté. Il est conseillé de faire un bilan chez votre médecin généraliste afin de déceler d’éventuels points qui pourraient freiner la procréation.

Des rapports sexuels réguliers et des positions variées

Il n’y a pas de secret, pour tomber enceinte, il faut avoir des rapports sexuels. Et la clé de la réussite est la régularité des rapports. Il n’est pas question ici de s’épuiser à la tâche, en ayant des rapports tous les jours voire plusieurs fois par jour, ce qui n’augmentera pas vos chances de tomber enceinte. Il vaut mieux avoir des rapports tous les deux ou trois jours et de manière régulière pour maximiser ses chances.
Aussi, quand on parle procréation, on parle aussi position. Existe-t-il vraiment des positions qui augmenteraient les chances de tomber enceinte ? Si le fait qu’il existe UNE position idéale pour procréer est de l’ordre du mythe, il est physiquement préférable d’aller dans le sens de la gravité pour maximiser ses chances de procréer. Aussi, les positions qui favorisent la descente du sperme vers le col de l’utérus sont préférées : la position du bateau ivre, la position du missionnaire, la position de la fleur éclatée, la position du lotus renversé ou encore la position de la chaise longue. Attention toutefois à ne pas se concentrer uniquement sur le fait de vouloir absolument un enfant durant l’acte, afin de ne pas transformer le sexe en démarche utilitaire. Il faut prendre du plaisir et en donner, ce qui favorise la relaxation et la proximité émotionnelle des partenaires.
Et peu importe la position, après l’éjaculation, vous pouvez envisager de garder les jambes en l’air pour garder le vagin incliné et aider les spermatozoïdes à trouver leur chemin.

Surveiller son cycle

Pour tomber enceinte rapidement, une femme a aussi tout intérêt à surveiller son cycle menstruel. Pour cela, elle pourra surveiller les variations de température de son corps pour savoir quand son ovulation a lieu et ainsi connaître la période la plus propice pour faire un enfant. Elle pourra aussi utiliser des tests d’ovulation qui lui permettront de mieux comprendre son cycle et ainsi de mieux maîtriser les périodes où elle est plus fertile. Cependant, ne pariez pas tout sur cette méthode, stressante et parfois inexacte. En effet, l’ovulation est variable d’un cycle à l’autre, même surveillée de près.

Et si ça ne marche pas ?

Pas de panique, de plus en plus de femmes rencontrent des difficultés pour tomber enceinte. Certaines données indiqueraient que la fertilité serait en baisse en France. En 1978 par exemple, selon une étude démographique, 3,6% des femmes déclaraient être en incapacité de concevoir. En 1988, ce taux était de 6,3% et en 1994, 11,9% déclaraient être infertiles. Une hausse inquiétante puisqu’une autre étude révélait une dégradation de la qualité du sperme en France notamment, dû à plusieurs facteurs néphrotoxiques, environnementaux ou encore comportementaux. Et malgré ces difficultés en hausse, la France reste la championne d’Europe avec un taux de fécondité de 2,01 enfants par femme. Pas d’inquiétude donc si vous ne tombez pas enceinte les premiers mois d’essais, tout vient à point à qui sait attendre. Le meilleur des conseils reste celui de ne pas stresser et de prendre son mal en patience.



Guides

La législation dans votre pays:


En France
En Belgique
En Suisse
Au Canada

Un enfant seul(e)?:


Avoir un enfant seule
Devenir père célibataire : comment faire ?

Insémination:


Artisanale ou artificielle?
Artificielle, ça marche comment?
Qu'est-ce qu'une IAC?

Le don de sperme:


Comment devenir donneur?
Comment se passe un don?
Le don en France
Donner son sperme?
Comment l'expliquer à son enfant?
Banques de sperme privées : prix et fonctionnement
Le don de gamètes en France et en Belgique

La PMA:


Les centres de PMA en France
Faire une FIV en Espagne
Faire une FIV en Belgique
Comment donner ses ovocytes?
La fécondation in vitro (FIV)
Comment se préparer pour un traitement de PMA
Qu'est-ce que la stimulation ovarienne?
Que faire en cas de refus de PMA?
La PMA pour les femmes seules en France

Conception:


Comment congeler ses ovocytes en Europe ?
Petit guide sur l'ovulation
Tomber enceinte avec un don de sperme
Comment tomber enceinte?
Trouver la bonne personne pour faire un bébé
Comment avoir un enfant avec un ami ?
Grossesse après 40 ans : ce qu'il faut savoir
Test de grossesse : tout ce qu'il faut savoir
Comment avoir un autre enfant ?
Puis-je avoir un enfant avec une ligature des trompes ?
La to-do list pour bien se préparer à être enceinte

Naissance:


Naissance : les futurs papas doivent-ils assister à l'accouchement ?

Infertilité:


Infertilité feminine: les causes
Avoir un bébé avec de l’endométriose : comment faire ?
Infertilité masculine : quelles solutions ?
L’oligospermie : définition, causes et traitements

Co-parentalité:


La co-parentalité en détails
La coparentalité et vivre à distance
Conseils pour une garde alternée réussie
Géniteur et père : quelle est la différence ?
L’autorité parentale en coparentalité

Homoparentalité:


Ça se passe comment en France?

GPA:


Le recours à une mère porteuse?

Glossaire:


Ça veut dire quoi ces mots?

Forums

Nos belles histoires

J'ai rencontré une personne

et nous attendons un heureux évènement pour février. Merci pour votre site ...

Au printemps 2012

je me suis inscrit sur co-parents.fr; grâce à vous, j'ai rencontré un ...

Bonjour, Grâce à vous

j'ai pu rencontrer la personne avec qui nous avions eu un enfant ...

J'ai trouvé mon futur co-parent

grâce à votre site. Merci beaucoup. Ludivine

...

Lire toutes les histoires

Devenez Maman(s) ou Papa(s)

CRÉER MON PROFIL