Conseils pour une garde alternée réussie


Vous avez décidé d’élever votre enfant avec un ou plusieurs co-parents ? Qui dit partage de l’autorité parentale dit généralement garde alternée (ou résidence alternée). Quelques règles de bases sont à connaître pour assurer le bien-être de l’enfant et respecter ses besoins fondamentaux. Découvrez nos conseils pour bien mettre en place la garde alternée.

Qu’est-ce que la garde alternée ?

Prévue par la loi depuis 2002, la garde alternée de l’enfant (également appelée résidence alternée) est généralement mise en place après le divorce ou la séparation d’un couple. Ce type de garde implique que l’enfant change de résidence de façon régulière (chaque semaine, toutes les deux semaines ou tous les mois…) de façon à ce qu’il continue à vivre avec ses deux parents. L’enfant peut en conséquence établir des liens solides avec chacun d’entre eux ainsi qu’avec sa belle-famille et ses frères et sœurs.


Comment réussir la garde alternée des enfants


Les personnes qui choisissent de devenir parents grâce à la coparentalité optent généralement pour la résidence alternée plutôt que la garde exclusive. Comme pour les parents divorcés, les co-parents doivent trouver un accord pour élever l’enfant conjointement tout en respectant ses besoins et son bien-être.

Comment mettre en place la garde alternée avec son co-parent ?

Que vous soyez co-parents par choix ou suite à un divorce ou une séparation, il n’est pas forcément nécessaire de passer devant le juge pour mettre en place la garde alternée. Les co-parents peuvent décider ensemble du meilleur arrangement mais dans tous les cas le mode de garde doit toujours être choisi dans l’intérêt de l’enfant.
S’il est possible de trouver un accord de vive voix, il est cependant préférable d’écrire les détails de l’arrangement sur papier et de le faire signer par les différentes parties.
De plus, les besoins et la personnalité de l’enfant évoluant au fil des années, il est important de rester flexible et d’être prêt(e) à changer les modalités de la garde alternée. Toutefois, s’ils le souhaitent, les deux parents légaux peuvent faire homologuer cette convention par le juge aux affaires familiales. Grâce à cette homologation, aucune modification ne pourra être effectuée sans accord du juge.

Quel mode de résidence alternée privilégier pour le bien-être de l’enfant ?

Le mode de garde dépend de l’âge de l’enfant et de sa personnalité. Il est important de noter que l’intérêt de l’enfant passe avant tout. Choisir une garde équitable dans le but que chaque parent obtienne exactement le même nombre de jours n’est pas toujours dans le meilleur intérêt de l’enfant.
En général, les nourrissons vivent chez leur mère, mais de plus en plus restent chez leur père. L’important est d’éviter la séparation avec leur parent d’attachement, c’est-à-dire le parent avec lequel le bébé a l’habitude de vivre, que ce soit leur mère ou leur père. En effet, les tout-petits ont besoin de repères fixes pour bien se développer et se sentent mieux dans un environnement familier.Le parent qui n’en a pas la garde peut rendre visite régulièrement, par exemple tous les deux-trois jours, pour qu’un lien solide puisse se créer. La plupart des bébés ne supportent pas les longues séparations et mieux vaut donc éviter les nuits hors du domicile du parent d’attachement.

De nombreux experts recommandent de ne pas mettre en place la résidence alternée avant 6 ans, mais tout dépend de l’enfant. Lorsque l’enfant a atteint l’âge adéquat, la grande majorité des parents optent pour un changement de résidence hebdomadaire, que ce soit en fin de semaine, au milieu ou au début.
Plus tard, lorsque l’enfant est adolescent, les gardes peuvent s’allonger et se distancer l’une de l’autre. L’adolescent peut par exemple rester deux, trois ou quatre semaines chez leur mère puis deux à quatre semaines chez leur père.Dans tous les cas, il est nécessaire d’écouter son enfant pour mieux comprendre ses besoins. Il ou elle aussi a son mot à dire en ce qui concerne la résidence alternée. Par ailleurs, si vous constatez que votre enfant dort mal, est stressé, développe des troubles alimentaires ou du comportement, faites attention, cela signifie peut-être que le mode de garde ne lui convient pas.

De quoi l’enfant a-t-il besoin ?

Lorsque vous mettez en place le mode de garde, prenez en considération les besoins fondamentaux de votre enfant. En effet, pour se développer en bonne santé, les enfants ont avant tout besoin de l’amour de leurs parents, mais aussi d’un cadre et d’une routine pour se sentir en sécurité et bien dans leur environnement.
L’enfant a également besoin de repères fixes, que ce soit des horaires fixes, un lieu familier et l’amour inconditionnel de papa et maman. Il est préférable que les règles soient similaires chez les deux parents, que ce soit en termes de régime alimentaire, d’heures de coucher, de sieste et de repas, de temps passé devant les écrans, d’éducation, de punition ou de récompense, et en particulier chez les plus jeunes.
De plus, il vaut mieux que les parents vivent à proximité pour éviter les longs déplacements et pour que l’enfant garde les mêmes repères (la même école ou crèche, les mêmes amis et activités, etc.). Par ailleurs, si possible, avoir sa propre chambre l’aidera à se sentir chez lui/elle chez papa comme chez maman.



Forums

Nos belles histoires

J'ai rencontré une personne

et nous attendons un heureux évènement pour février. Merci pour votre site ...

Au printemps 2012

je me suis inscrit sur co-parents.fr; grâce à vous, j'ai rencontré un ...

Bonjour, Grâce à vous

j'ai pu rencontrer la personne avec qui nous avions eu un enfant ...

J'ai trouvé mon futur co-parent

grâce à votre site. Merci beaucoup. Ludivine

...

Lire toutes les histoires

Devenez Maman(s) ou Papa(s)

CRÉER MON PROFIL