Naissance : les futurs papas doivent-ils assister à l'accouchement ?

Si autrefois il était coutume que les pères attendent nerveusement dans le couloir, les mœurs ont bien changées puisqu’aujourd’hui 8 papas sur 10 choisissent d’être présents dans la salle d’accouchement pour assister à la naissance de bébé.
Si vous avez des doutes et vous ne savez pas si oui ou non vous souhaitez assister à l’accouchement, découvrez nos conseils pour vous aider à y voir plus clair, que vous soyez en couple avec la maman ou coparent.

Pourquoi assister à la naissance ?

Par volonté de s’impliquer activement dans la grossesse, par soucis d’équité, pour entendre le premier souffle de bébé, pour encourager la maman… Les raisons qui poussent les futurs papas à assister à l’accouchement sont multiples.Si la maman est votre compagne, vous souhaiterez peut-être être là pour elle dans ces instants difficiles et partager ce moment fort de votre vie de couple.

Nouveau-né avec son père et sa mère


Si vous êtes coparents et avez choisi d’avoir un enfant sans vivre ensemble, assister à l’accouchement est l’occasion d’être présent dès les premiers instants de la vie de votre bébé. C’est aussi l’opportunité de montrer votre implication totale dans ce projet parental que vous avez conçu ensemble.Enfin, être dans la salle aide beaucoup d’hommes à se sentir pères et à tisser un lien d’attachement fort avec leur petit.

Comment se préparer à l’accouchement ?

Si vous choisissez d’assister à l’accouchement, il est important de se renseigner au préalable et de se préparer psychologiquement. Il peut d’ailleurs être utile de participer aux séances de préparation à la naissance. Celles-ci sont généralement conseillées aux futures mamans, mais les docteurs recommandent également aux pères de les accompagner.Non obligatoires, le but premier de ces séances est d’aider les mamans à apprendre à gérer la douleur et à se détendre. Mais ces cours permettent aussi aux futurs parents de se familiariser avec l’accouchement, la maternité – et la paternité - et de relativiser. C’est aussi l’occasion de discuter avec la sage-femme et de lui confier ses inquiétudes de toutes sortes, notamment quant à l’accouchement.Les plus anxieux peuvent même demander à l’équipe médicale de visiter la salle de naissance avant le jour J.

Peut-on refuser d’assister à l’accouchement ?

L’accouchement est un moment très fort qui peut être traumatisant pour certains. Assister ou non à la naissance est un choix. Si vous décidez que finalement non, vous ne préférez pas être présent dans la salle de travail, c’est votre droit. La vue du sang, l’épisiotomie, la froideur de la salle, la douleur de la maman, l’équipement médical, l’impression d’être inutile… L’accouchement peut être un moment difficile à vivre pour l’homme.Toutefois, il est parfois difficile de résister à la pression sociale ou à celle exercée par la maman. Pour être sûr de prendre la bonne décision, discutez-en longuement avec la future mère. Pendant la grossesse, exprimez vos sentiments et vos craintes pour éviter tout malaise. Ne le faites pas au dernier moment ! Cela vous évitera de la blesser et elle pourra ainsi trouver une alternative. Parler peut aussi aider à dédramatiser et à voir les choses sous un autre angle.

Qu’en pensent les futures mamans ?

Certaines femmes souhaiteront que vous assistiez à l’accouchement, d’autres non. Ce refus s’explique par le fait que certaines n’aiment pas l’idée être vues en train d’accoucher. Autre raison évoquée : la présence du futur papa peut les empêcher de se concentrer sur elles-mêmes et leurs besoins.
D’autres préfèreront au contraire être avec quelqu’un qui leur tienne la main et les encourage, que ce soit le père de l’enfant, leur meilleure amie, leur mère ou leur sœur.
Le mieux est d’en discuter avec la future maman afin de se mettre d’accord et de prendre la meilleure décision pour vous deux. Pour dissiper le moindre malaise avant le jour J, prenez le temps d’en parler et de bien définir le rôle des accompagnants.

Combien de personnes peuvent assister à l’accouchement ?

En général, les maternités acceptent une seule personne pour assister à l’accouchement. Cependant, dans certaines maisons de naissance il est possible d’avoir plusieurs accompagnants. Dans d’autres établissements c’est seulement deux. A vous de vous renseigner au préalable.
Si l’hôpital ou la maternité n’accepte qu’un seul accompagnant, il est possible d’avoir une personne de secours qui attende dans le couloir au cas où le futur papa flancherait.Sachez aussi que la maman peut très bien changer d’avis au dernier moment et choisir qu’en fait si, elle a besoin de vous auprès d’elle (ou le contraire). Finalement, c’est elle qui décide !

Comment trouver sa place dans la salle de naissance ?

C’est l’une des craintes évoquées par les futurs papas : Vais-je trouver ma place pendant l’accouchement ? Où dois-je me mettre ? Que dois-je faire ? Est-ce que je vais gêner ?
Certains tiennent la main de la maman, la coachent, lui vaporisent du brumisateur… Mais le rôle du futur papa est avant tout de l’encourager et de la réconforter. Sa présence peut rassurer la maman et l’aider à mieux vivre ce moment intense et douloureux.
Parfois, un simple contact visuel ou tactique, ou quelques mots apaisants peuvent faire beaucoup de bien. Savoir que le papa est à proximité est souvent très réconfortant.

Forums

Nos belles histoires

Bonjour, Grâce à vous

j'ai pu rencontrer la personne avec qui nous avions eu un enfant ...

J'ai trouvé mon futur co-parent

grâce à votre site. Merci beaucoup. Ludivine

...
Je suis enceinte

et j'ai rencontré le papa de mon futur bébé sur le site. ...

Vous avez un très bon site.

je pense avoir trouver le futur papa :-) Nathalie

...

Lire toutes les histoires

Devenez Maman(s) ou Papa(s)

CRÉER MON PROFIL