Puis-je avoir un enfant avec une ligature des trompes ?


Les méthodes de contraception sont nombreuses : implant, pilule, stérilet (dispositif intra-utérin ou DIU), patch, diaphragme ou encore préservatifs… Malgré la diversité des options, certaines femmes optent toutefois pour une méthode plus radicale : la ligature des trompes. Ce moyen de contraception s’avère très efficace puisqu’il empêche les spermatozoïdes de féconder l’ovule dans les trompes de Fallope. Mais si jamais on change d’avis et l’on désire avoir un autre enfant, peut-on tomber enceinte à nouveau ? On vous explique tout.

Qu’est-ce que la ligature des trompes ?

Les femmes possèdent deux trompes de Fallope (sortes de petits tubes musculaires mesurant 10 à 14 cm en moyenne) reliant chaque ovaire à l’utérus. Une fois par cycle, lors de l’ovulation, l’ovule libéré de l’ovaire emprunte les trompes en direction de l’utérus. La fécondation de l’ovocyte par les spermatozoïdes se produit dans ces trompes. S’il est fécondé, l’œuf descend ensuite jusqu’à l’utérus pour la nidification.


Tomber enceinte avec une ligature des trompes


La ligature des trompes est un moyen de contraception sûr à 99%. Cette technique nécessite une opération chirurgicale d’une vingtaine de minutes sous anesthésie générale. Le but est de sectionner ou obstruer les trompes afin d’empêcher les spermatozoïdes d’entrer en contact avec l’ovule. Pour enserrer les trompes, le chirurgien pose une bague ou un clip. Il est également possible de sectionner ou brûler les trompes à l’aide d’un courant électrique.
Cette méthode étant définitive, elle est généralement recommandée aux femmes ayant déjà eu un ou plusieurs enfants. Bref, il faut être absolument sûre de son choix avant de se lancer.

J’ai les trompes ligaturées : est-ce réversible ?

Autrement dit, peut-on « déligaturer » les trompes ?
Tout d’abord, il faut savoir que parfois, la ligature échoue. Les trompes se reperméabilisent malgré l’opération et les spermatozoïdes peuvent donc continuer à remonter dans les trompes pour féconder l’ovocyte. Cela reste très rare, mais certaines femmes parviennent quand même à tomber enceinte.
Si l’on change d’avis et souhaite un autre enfant, il est possible d’avoir recours à une opération chirurgicale pour réassembler ou reconstruire les trompes. Ces dernières peuvent ainsi retrouver leur perméabilité et permettre aux spermatozoïdes d’être acheminés dans les trompes pour féconder l’ovule. A noter : il est essentiel d’attendre que les trompes se soient bien remises de l’opération avant de commencer les essais bébé.
Malheureusement, il n’est pas toujours possible de rétablir la fertilité à 100%. Certaines méthodes de ligature ne permettent pas de recanaliser (réimpermabiliser) ensuite les trompes.
Par ailleurs, la ligature des trompes de Fallope et la recanalisation tubaire augmentent le risque d’avoir une grossesse extra-utérine.

Peut-on tomber enceinte par insémination artificielle après une ligature des trompes ?

Non. Comme pour un rapport non protégé, pour qu’une insémination artificielle fonctionne (que ce soit une insémination artificielle intraconjugale ou avec don de sperme), les spermatozoïdes doivent pouvoir remonter jusqu’aux trompes de Fallope afin de féconder l’ovocyte. L’œuf fécondé descend ensuite s’implanter dans l’utérus.
Or, avec une ligature des trompes, ces dernières étant bloquées ou coupées, les spermatozoïdes (injectés à l’aide d’un petit cathéter lors de l’insémination) ne peuvent accéder aux trompes de Fallope. Résultat, la fécondation de l’ovule est impossible. L’insémination artificielle est inefficace.

Avoir un enfant par Fécondation in vitro après une ligature des trompes

Si le but de la ligature des trompes est d’empêcher la fécondation de l’ovule, cela ne veut pas pour autant dire ménopause. Après l’opération chirurgicale, la femme continue à avoir un cycle menstruel normal. L’ovulation et les règles ne sont pas bloquées.
Il n’est pas possible d’avoir recours à une insémination artificielle après la ligature des trompes, néanmoins une autre méthode de procréation médicalement assistée est envisageable : la fécondation in vitro (FIV).
L’ovaire et l’utérus n’étant pas affectés par la ligature des trompes, la FIV permet aux femmes de concevoir même avec les deux trompes sectionnées ou bloquées. Pour tomber enceinte par FIV, la femme suit un traitement visant à stimuler les ovaires pour extraire plusieurs ovules et augmenter les chances de réussite. C’est la stimulation ovarienne ou multifolliculaire.
Les ovocytes prélevés sont ensuite fécondés avec les spermatozoïdes (d’un donneur ou du conjoint) à l’extérieur du corps, en laboratoire. Lorsqu’ils ont atteint la taille désirée, les embryons sont transférés dans l’utérus de la femme.
Il est important de noter que, à l’instar des femmes qui n’ont pas subi de ligature des trompes, la fertilité diminue avec l’âge. Certes, la fécondation in vitro consiste à aider les femmes infertiles ou stériles à tomber enceinte, mais les chances de concevoir se réduisent tout de même de plus en plus rapidement après 35 ans.



Forums

Nos belles histoires

J'ai rencontré une personne

et nous attendons un heureux évènement pour février. Merci pour votre site ...

Au printemps 2012

je me suis inscrit sur co-parents.fr; grâce à vous, j'ai rencontré un ...

Bonjour, Grâce à vous

j'ai pu rencontrer la personne avec qui nous avions eu un enfant ...

J'ai trouvé mon futur co-parent

grâce à votre site. Merci beaucoup. Ludivine

...

Lire toutes les histoires

Devenez Maman(s) ou Papa(s)

CRÉER MON PROFIL