Allaiter ou pas : comment choisir ?
Notez ce post

Allaiter ou donner le biberon : vous hésitez ? Entre l’OMS qui recommande l’allaitement exclusif pendant 6 mois, la pression de la société, votre meilleure amie pro biberon et votre grand-mère qui cherche à vous culpabiliser… Normal d’être un peu perdue ! D’autant plus que les discours des uns et des autres ont tendance à être passionnels et les arguments parfois même culpabilisants. Bref, difficile de faire son choix de façon rationnelle.

Pour celles qui hésitent, connaître les avantages et les inconvénients de l’allaitement maternel vous aidera sûrement à prendre votre décision.

Quid des avantages de l’allaitement

Du lait maternel bon pour la santé de bébé

Tout d’abord, le lait maternel apporte à votre bébé tous les nutriments dont il a besoin. Lipides, protéines, glucides, vitamines, sels minéraux et anticorps : votre corps produit tout ce qu’il faut pour que votre petit se développe en bonne santé !

Les qualités du lait maternel ne s’arrêtent pas là : il est facile à digérer et il joue aussi un rôle protecteur contre certaines allergies. De plus, le lait s’adapte en fonction des besoins de bébé : la quantité et la composition change au fil des jours et des tétées pour donner à bébé tous les nutriments essentiels.

D’autre part, les mamans qui ont allaité vous le diront : donner le sein permet de créer un moment fort et privilégié avec son bébé. Une fois les premiers jours passés (quand l’allaitement est difficile et douloureux), le contact peau à peau renforce les liens entre la maman et son bébé.

Des avantages pour la mère aussi

L’allaitement stimule la production d’ocytocine, idéal pour booster les contractions et donc la réduction de l’utérus après l’accouchement. Allaiter protègerait également de certains cancers comme celui des ovaires ou du sein et diminuerait le risque d’ostéoporose.

Pour finir, allaiter vous permet d’éviter les dépenses liées à l’achat de lait infantile. Pas besoin non plus de préparer le biberon, de le laver, de vérifier la température et de transporter tout le matériel indispensable pour bébé dès que vous vous déplacez (sauf en cas d’utilisation de tire-lait). Finalement, vous faites même un geste écologique sans vous en rendre compte !

Quels sont les inconvénients de l’allaitement ?

Soyons honnête, l’allaitement présente aussi quelques inconvénients. Beaucoup vous diront qu’allaiter est contraignant et fatiguant. D’autres vous diront peut-être que donner le sein leur donne l’impression d’être une vache à lait. Chacun son opinion et son expérience personnelle. Mais qu’en est-il en réalité ?

Eh bien, tout d’abord, les premières tétées sont souvent difficiles et douloureuses. Allaiter ne vient pas naturellement. C’est en général le personnel médical de la maternité qui vous enseigne les bons gestes (et parfois de façon un peu brutale, peu après l’accouchement et en plein milieu de la nuit, quand vous dormiez enfin !). Heureusement, une fois les gestes appris, ça va déjà beaucoup mieux !

D’autre part, si vous choisissez d’allaiter, vous devez être disponible 24h/24 et 7j/7 pour votre bébé. Vous seule pouvez le nourrir ! Bien sûr, vous avez la possibilité d’utiliser un tire-lait en cas de besoin. Parfait si vous devez sortir pendant l’heure de la tétée ou si vous souhaitez boire un verre de vin avec vos amis.

Autre inconvénient : les fuites de lait. Les auréoles sur les tee-shirts sont assez courantes, et cela peut être plutôt gênant lorsque vous êtes au travail, dans la rue ou dans les transports en commun. Heureusement, les coupelles et les protections en coton sont là pour vous éviter cette situation embarrassante. Par ailleurs, les montées de lait peuvent aussi être désagréables, sans parler des morsures et des seins engorgés qui peuvent faire mal.

Une autre inquiétude légitime concerne la beauté des seins. Pourtant, ce n’est pas l’allaitement qui abime la peau et créé des vergetures, mais plutôt une prise de poids importante. Un soin hydratant et un bon soutien-gorge vous aidera à protéger vos seins.

Pour finir, si les apéros alcoolisés vous manquaient, vous allez encore devoir attendre. En effet, la consommation d’alcool pendant l’allaitement est déconseillée, et en particulier si vous êtes à jeun. Préférez les bières sans alcool !

Allaiter, un choix personnel

Quoiqu’il en soit, allaiter ou non est un choix personnel qui ne regarde que la mère et son bébé. Vous pouvez lire tous les articles sur l’allaitement que vous voulez, écouter les conseils de votre entourage et regarder des émissions sur la maternité, au final, c’est vous qui décidez !

Enfin, si vous choisissez de nourrir votre bébé au sein, vous devrez également considérer la durée de l’allaitement. Si l’OMS recommande l’allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois de votre enfant, de nombreux pédiatres préconiseront la diversification alimentaire à partir de 4 mois. Encore une fois, c’est à vous de voir !