azoospermie

L’azoospermie est une des causes d’infertilité masculine. Il s’agit d’une absence totale de spermatozoïde dans le sperme. Ce problème est diagnostiqué par des médecins, après une série de tests effectués sur le sujet. Les spécialistes détectent ainsi s’il s’agit d’une azoospermie sécrétoire ou obstructive, les deux traitées de différentes façons.

Diagnostiquer la cause

Il existe deux formes d’azoospermie : elle est, soit la cause d’une absence de production par les gonades, soit liée à une obturation des canaux permettant, normalement, l’extériorisation des spermatozoïdes. Afin d’affirmer une azoospermie, des examens médicaux, pratiqués par un andrologue, sont nécessaires. Il faut effectuer deux recueils d’éjaculats, sur trois mois d’intervalle. Cette durée correspond, en effet, à celle de la spermatogenèse, autrement dit, la fabrication des spermatozoïdes.

Azoospermie sécrétoire

Dans le cas où les gonades de l’homme ne produisent pas ou plus de spermatozoïdes, alors l’azoospermie est de type sécrétoire. Cette forme d’azoospermie congénitale peut provenir d’une cryptorchidie, c’est-à-dire que les gonades ne sont pas descendues dans les bourses, lors du développement embryonnaire. Autrement, elle apparaît chez des patients atteints du syndrome de Klinefelter : la présence d’un chromosome X supplémentaire. La mucoviscidose est également un facteur de l’azoospermie sécrétoire.

Azoospermie obstructive

L’azoospermie obstructive se détecte lorsqu’un obstacle empêche la migration des spermatozoïdes produits. Alors qu’ils se forment normalement dans les gonades, l’obstruction des canaux déférents peut empêcher leur extériorisation. Ce trouble est parfois la cause d’une maladie sexuellement transmissible, d’une tuberculose ou d’une infection chronique de l’appareil génital. Une opération chirurgicale est alors nécessaire pour désobstruer les canaux.