En France, on estime qu’une femme sur 10 en âge de procréer est atteinte d’endométriose. C’est beaucoup ! Et pourtant, cette affection gynécologique fréquente est toujours largement méconnue.
Malheureusement, non traitée, car souvent identifiée trop tard, l’endométriose peut provoquer une infertilité. D’où l’intérêt de mieux comprendre cette maladie chronique pour mieux la repérer, et donc la traiter à temps. D’ailleurs, il est important de rappeler que la plupart des femmes atteintes de cette affection parviennent à tomber enceinte naturellement ou via une PMA. Explications.

L’endométriose, c’est quoi ?

En fait, à chaque cycle menstruel, l’endomètre (le tissu qui tapisse l’utérus), se prépare à accueillir un potentiel œuf fécondé en s’épaississant. Lorsqu’il n’y a pas de fécondation, le tissu se désagrège et s’évacue par les règles.
Parfois, ce tissu endométrial migre en dehors de la cavité utérine. Les cellules peuvent remonter dans les trompes et atteindre les ovaires, voire les reins, le colon et la vessie.

Concevoir un bébé avec l'endométriose

Et là, problème : alors qu’il se trouve dans d’autres organes, l’endomètre continue à agir comme s’il était dans l’utérus : il s’épaissit, se désagrège et saigne. Et puisque ces fragments de muqueuse utérine ne peuvent s’évacuer par le vagin, des kystes et des lésions se forment, ce qui peut provoquer des crampes voire même des problèmes de fertilité.

Quels sont les signes de l’endométriose ?

L’endométriose se manifeste souvent par des crampes plus ou moins intenses avant et pendant les règles (dysménorrhées), et/ou des douleurs pendant ou après des rapports sexuels. Ces douleurs peuvent irradier dans d’autres parties du corps telles que le dos, l’abdomen, les jambes. Autres symptômes : des règles irrégulières, des douleurs au niveau du système urinaire, des nausées, vomissements, constipation ou diarrhée.
Ces souffrances ne sont pas à prendre à la légère : elles peuvent être très invalidantes et avoir un lourd impact sur la vie quotidienne, professionnelle et personnelle. On estime d’ailleurs que chez certaines femmes les règles sont aussi douloureuses qu’une crise cardiaque.
Les douleurs et les symptômes varient d’une femme à une autre. Souffrir de crampes aigües n’est pas forcément synonyme d’endométriose avancée. De même, certaines femmes ne souffrent pas ou peu alors qu’elles sont à un stade avancé de la maladie.
L’infertilité est une autre manifestation fréquente de l’endométriose. Ce qui nous amène à la question suivante…

Endométriose : quel impact sur la fertilité ?

30 à 40% des femmes atteintes d’endométriose rencontrent des difficultés à concevoir. L’impact sur la fertilité dépend des femmes et de la sévérité des lésions.
Si tant de femmes sont concernées, c’est notamment car cette maladie chronique est souvent diagnostiquée trop tard. On estime qu’en moyenne, le diagnostic est établi aux alentours de 30 ans, soit souvent plusieurs années après l’apparition des premières manifestations de la maladie, qui a donc eu largement le temps d’évoluer et de provoquer des lésions.
Lorsque la maladie est prise en charge à temps, la plupart des femmes parviennent à tomber enceintes naturellement. Dans le cas contraire, si le diagnostic se fait attendre, les lésions d’endométriose peuvent provoquer une infertilité. Il arrive par exemple que les ovaires soient touchés par la maladie et/ou les trompes bouchées ou collées entre elles. De cette manière une endométriose peut perturber l’ovulation et la fécondation.

Quelles sont les chances d’avoir un bébé quand on a de l’endométriose ?

De nombreuses femmes souffrant de cette maladie tombent enceinte. Les patientes atteintes d’une endométriose légère mais avec des trompes de Fallope non-bloquées perméables et une ovulation normale, ont généralement autant de chances de tomber enceinte qu’une femme sans endométriose. Il est alors possible d’avoir un bébé naturellement sans avoir recours à un traitement de PMA.

Comment diagnostiquer l’endométriose ?

Si vous souffrez de crampes aigües, n’arrivez pas à concevoir et/ou les rapports sexuels sont douloureux, n’attendez pas plus longtemps avant de prendre rendez-vous chez votre gynécologue. Lors de la consultation, un interrogatoire médical poussé suivi d’un examen clinique puis d’imagerie médicale (cœlioscopie, échographie, IRM, radiographie ou scanner) a pour but de diagnostiquer l’endométriose et localiser les éventuelles lésions.

Comment traiter l’endométriose ?

De nombreux gynécos prescrivent la pilule contraceptive en continu ou un autre traitement hormonal. Le but : supprimer les règles et bloquer l’ovulation pour mettre les ovaires au repos. Ce traitement est une bonne alternative à la chirurgie et est efficace pour diminuer les douleurs ainsi que pour lutter contre l’évolution de la maladie.
Si le traitement médical ne suffit pas et des lésions sévères sont observées, il faudra avoir recours à une intervention chirurgicale pour retirer les cellules. Un traitement hormonal peut être ensuite prescrit pour éviter une récidive.
Parfois, on opte pour une solution radicale : l’ablation des ovaires, de l’utérus ou des trompes pour en finir une fois pour toutes avec la maladie. Toutefois, cette solution est rarement privilégiée par les médecins.

Comment tomber enceinte avec de l’endométriose ?

Pour les femmes qui souhaitent avoir un bébé, il est essentiel de préserver les ovaires et l’utérus. Si les trompes sont libérées, que ce soit grâce à la chirurgie ou non, il est possible alors d’avoir un enfant naturellement.
Si ce n’est pas le cas et les trompes sont bouchées et/ou les ovaires atteints, il faudra avoir recours à la procréation médicalement assistée, notamment à la stimulation ovarienne avec insémination intra-utérine ou fécondation in vitro (FIV), selon la gravité des lésions.

Avez-vous apprécié l'article?


4.2(84%) 5 votes(s)

327 Likes
Partager:


1 Commentaire

  1. Jean Baptiste
    04/12/2020

    C’est vraiment une information très importante. Merci infiniment. Ma femme en souffre et ses trompes sont hyper bouchées et ne parvient pas à concevoir. Que faire?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>