Le miracle de la vie a opéré et vous pouvez enfin annoncer la nouvelle tant attendue : vous êtes enceinte. Ce phénomène nouveau et mystérieux amène à plusieurs interrogations. Comment votre corps va-t-il procéder pour mener à bien sa mission de créer un petit être en cher et en os ? Comment va évoluer ce fœtus dans votre ventre, de sa conception à l’accouchement ? Une multitude d’étapes et de phénomènes biologiques vont se succéder durant ces 38 semaines, pour vous offrir finalement le plus beaux des cadeaux.

La fécondation.

Votre courbe de température est au plus bas, votre test d’ovulation est positif ; c’est officiel, vous ovulez ! Le moment idéal pour concevoir un bébé ! Lors d’un rapport sexuel, l’homme transmet plus d’un million de spermatozoïdes. Après une course effrénée de 20 centimètres, à travers vagin, utérus, jusqu’aux trompes de Fallopes, ils ne sont plus que 100 en compétition. Une sélection drastique qui va encore se durcir au moment de percer la coque de l’ovule. À ce moment, la fécondation a lieu et un processus complexe va se mettre en place. Une division cellulaire apparaît, et l’embryon migre jusqu’à la paroi utérine, où il va s’accrocher pour commencer sa nidation.

Echographie d’un fœtus

Un lien mère enfant vital.

Dès la première semaine, le fœtus et le placenta vont commencer à se former, entourés du liquide amniotique. Le placenta, fixé à la paroi utérine, va servir de filtre sanguin entre la mer et l’enfant, permettant de transmettre au bébé tous les éléments nutritifs dont il a besoin : oxygène, vitamine, oligo-éléments et minéraux. Ces éléments vont ensuite transiter vers le cordon ombilical pour être administrés au fœtus. C’est pourquoi l’alimentation de la femme enceinte est importante durant toute sa grossesse, afin de pouvoir apporter tous les éléments dont le bébé a besoin pour se développer.

Comment évolue le fœtus dans mon ventre ?

Afin de mieux comprendre la croissance de l’embryon vers votre futur bébé, voici une chronologie des différentes étapes de sa transformation.

Semaine 1 :

Le fœtus et le placenta se forment, accrochés à la paroi utérine. C’est la phase de nidation.

Semaine 3 (3 mm) :

Le cœur commence à battre et ne mesure que 3mm. Le cerveau se développe à la vitesse de 100 000 neurones par heure.

Semaine 6 (3cm – 30 grammes) :

Le corps commence à se dessiner avec la formation des bras et des jambes.

Semaine 7 (10 centimètres – 45 grammes) :

Formation des oreilles, des doigts du nez et du sexe. L’embryon prend forme humaine et devient alors un fœtus. Ses neurones se connectent permettant de ressentir le cœur et les mouvements de sa maman.

4ème mois (18 centimètres – 180 grammes) :

La croissance se poursuit. Le fœtus dort 20 heures par jour et la maman peut le sentir bouger. Son cœur est parfaitement formé, se contractant au rythme de 140 battements par minute (soit deux fois plus vite que le cœur de la maman).

5ème mois (20 centimètres – 30 grammes) :

Les cheveux et les ongles commencent à pousser. La formation de son oreille interne lui laisse percevoir les sons extérieurs.

6ème mois (30 centimètres – 80 grammes) :

Le développement sensoriel du bébé lui permet d’interagir aux stimulations extérieures, telles que la musique, la voix du papa ou de la maman, ainsi qu’aux caresses. Les yeux commencent à s’ouvrir.

7ème mois (35 centimètres – 115 grammes) :

Le système nerveux est mature, permettant au fœtus de contrôler sa température corporelle et ses mouvements respiratoires. C’est à ce moment-là que le fœtus est dit « viable ».

8ème mois (41 centimètres – 200 grammes) :

Le fœtus se met en position de sortie et se prépare à l’accouchement, tête vers le bas. La maman peut sentir ce mouvement brusque effectué par son bébé. Si le bébé n’arrive pas à se retourner, l’accouchement se fera par le siège ou par césarienne.

9ème mois (51 centimètres – 300 grammes) :

Le bébé est enfin prêt à venir au monde. Le corps de la maman effectue un « transfert d’immunité » en envoyant des anticorps au bébé par voie sanguine, afin de le protéger dans ses premières semaines de vie contre des maladies comme la grippe, la coqueluche ou rubéoles.