Comment survivre à l’attente entre le traitement de PMA et le test de grossesse
5 (100%) 2 votes

Deux longues semaines à attendre. 14 jours avant de savoir si, oui ou non, le traitement de fertilité a porté ses fruits. Pour toutes les femmes et les hommes qui essayent de faire un bébé via une insémination artificielle ou une fécondation in vitro (FIV), la période après le traitement de PMA est source d’angoisse et d’incertitudes. Après toutes ces années à essayer d’avoir un enfant, le test de grossesse va-t-il enfin être positif ?

Découvrez nos conseils pour vous aider à surmonter cette longue période d’attente sans vous arracher tous vos cheveux.

Sortez de chez vous

Ne restez pas cloîtré(e) chez vous à attendre que le temps passe. Sortez, rendez visite à vos amis ou votre famille, faites du shopping ou allez au cinéma… C’est comme vous voulez mais multipliez les distractions ! Certes, vous n’avez peut-être pas la tête à ça, mais prendre l’air et essayer de penser à autre chose ne peut que vous faire du bien.

Partagez vos angoisses avec vos proches

Vous n’êtes pas seul(e). Votre partenaire, votre futur coparent, vos amis ou votre famille sont là pour vous aider. Partagez ce que vous avez sur le cœur, ils vous comprennent peut-être mieux que vous ne le pensez. Et à défaut de bons conseils, ils pourront au moins vous préter une oreille attentive. Pensez à changer de sujet de temps en temps : vous pouvez parler d’autre chose que du traitement de PMA !

Par ailleurs, pour de nombreux hommes et femmes, coucher sur le papier ses pensées et ses états d’âmes peut être libérateur. Munissez-vous d’un carnet de note et d’un stylo, et exprimez-vous !

Essayez diverses techniques de relaxation pour diminuer le stress

Toutes les techniques qui peuvent vous aider à vous détendre sont bonnes à prendre : yoga, taï chi, méditation, exercices de respiration ou encore acupuncture. Vous pouvez aussi demander à votre partenaire de vous faire un message. Bref, essayez ce qui vous fait du bien.

Evitez les sources de stress inutiles

Pendant ces deux semaines d’angoisse et d’inquiétude, vous n’êtes pas obligé(e) de voir cette copine super heureuse qui vient d’apprendre qu’elle est enceinte ou celles qui ne parlent que de leurs enfants adorés. Prenez soin de vous et évitez les situations à stress.

Faites des choses qui vous plaisent

Pendant cette période éprouvante, contrebalancez votre stress et autres émotions négatives en multipliant les activités que vous aimez. Vous aimez jardiner, danser, dessiner ou faire du scrapbooking ? Ça tombe bien, ces activités sont très relaxantes car elles vous permettent de vous concentrer sur autre chose que sur vos angoisses.

N’hésitez pas aussi à faire quelque chose de spécial avec votre conjoint(e), que ce soit une balade dans un parc, un restaurant ou un pique-nique champêtre. Faites-vous plaisir !

Restez positif/ve

Rayez de votre vocabulaire les phrases du type « le traitement n’a pas marché » ou « je n’arriverai jamais à être enceinte ». Ces phrases négatives sont inutiles, douloureuses et culpabilisantes. A ce stade, vous n’avez de toute façon aucun contrôle sur le résultat final du traitement de fertilité.

Pour vous aider à garder le contrôle de vos émotions, remplacez dès qu’elles surgissent ces phrases négatives par des affirmations positives et inspirez profondément. Soyez optimiste !