De nombreuses femmes cherchent par tous les moyens d’optimiser leurs chances de tomber enceinte. Changement d’alimentation, d’hygiène de vie et de fréquence de rapports, certaines mettent tout en œuvre pour maximiser leur potentielle grossesse. Mais mesurer sa courbe de température quotidiennement peut s’avérer être un moyen naturel et efficace pour pouvoir concevoir au meilleur moment.

Même si cette technique n’est pas nécessaire dans un premier temps, elle peut être un indicateur utile en cas de difficultés à concevoir, c’est à dire après une période supérieure à 12 mois sans contraception, ou suivant votre âge. Enfin, sachez qu’un rendez-vous chez un médecin gynécologue de manière annuelle est fortement conseillé, afin de pallier à tout autre problème pouvant entraver vos chances de grossesse.

Courbe de température, comment ça marche ?

courbe de température pour tomber enceinte naturellement

La courbe de température est un moyen efficace de cibler la période d’ovulation, et donc le meilleur moment pour avoir des rapports sexuels. Elle permet également de vérifier l’efficacité d’un traitement ovarien. En effet, la température corporelle augmente de quelques dixièmes de degré juste après l’ovulation, permettant de repérer la période la plus propice à la fécondation, qui s’étalera alors sur trois à quatre jours.

Comment prendre sa courbe de température ?

Pour cela c’est très simple. Il vous suffit de vous munir d’un thermomètre, d’une feuille et d’un stylo. Il est important d’utiliser toujours le même thermomètre, et de réitérer l’opération tous les jours à la même heure, au réveil et avant toute activité. Pour avoir un résultat précis, il est conseillé d’utiliser le thermomètre par voie annale. Cette procédure doit débuter au premier jour du cycle, c’est à dire au premier jour des règles. Vous devez ensuite reporter vos résultats sur un graphique, en étant très précise puisque la variation de température ne s’effectue qu’à quelques dixièmes de degrés près.

Comment bien interpréter sa courbe ?

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a pas de température dite « normale ». Chaque femme a sa propre température corporelle et il n’y a pas de normalité à ce niveau-là. Ensuite, l’ovulation va apparaître aux alentours du 12e jour de votre cycle, et va se traduire par une baisse, puis une hausse significative de votre température. L’ovulation a lieu juste avant cette hausse qui caractérise le meilleur moment pour concevoir un bébé.

À la suite de l’ovulation, si aucune baisse de température n’apparaît dans les jours suivants, cela peut signifier que vous êtes enceinte ! Attendez le début des prochaines règles qui, si elles n’apparaissent pas, définiront le moment propice pour effectuer un test de grossesse. Enfin, et pour mettre toutes les chances de votre côté, il peut être intéressant de combiner cette mesure par l’utilisation d’un test d’ovulation. Fonctionnant comme un test de grossesse, il permet de confirmer rapidement si l’ovulation est en cours ou pas. De quoi maximiser vos chances de tomber enceinte !

Quels sont les éléments qui peuvent empêcher l’interprétation ?

Le test a malheureusement ses limites, dans des cas très précis. Tout d’abord, les travailleuses de nuit ne pourront se fier à ce procédé, puisque leur cycle de sommeil s’en trouvera perturbé. Il est nécessaire pour que la courbe de température soit interprétable, d’avoir des nuits de sommeil régulières et des horaires fixes. Par ailleurs, en cas de maladie pouvant entrainer des poussées de fièvre, le test ne pourra s’avérer judicieux et fiable. Enfin, pour les femmes prenant des traitements contenant des progestérones, que ce soit par voie orale ou injectable, la courbe de température peut s’en trouver faussée, le traitement ayant une influence sur la courbe naturelle de température.