Vous avez réussi à trouver le parent idéal et désirez désormais construire une famille et élever votre enfant à plusieurs ? La coparentalité est une aventure humaine unique, faite d’amour, de bienveillance et aussi de concessions. En effet, ces dernières sont nécessaires pour réussir à élever un enfant lorsqu’on est coparent. Comment faire pour bien préparer cette étape cruciale dans votre vie ? Coparents vous éclaire dans cet article sur toutes les meilleures manières de préparer la coparentalité.

attente enfants coparents

Déterminez avec honnêteté les raisons qui vous poussent à vouloir trouver un coparent

Quelles sont les raisons qui vous poussent à vouloir devenir coparent ? Quelles sont vos réelles motivations ? Est-ce un désir profond que vous avez depuis longtemps ou bien un simple désir passager ?

Après avoir abordé ces éléments, vous pourrez chercher un coparent qui conviendra à vos besoins et à ceux de votre enfant. Ayez toujours à l’esprit qu’un enfant vous engage, vous et les autres coparents, dans une relation qui doit être régie par la bienveillance et l’honnêteté.

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à vouloir vous tourner vers la coparentalité :

  • soit vous avez le souhait de ne pas vivre en couple tout en pouvant élever un enfant à plusieurs
  • soit vous ne pouvez pas concevoir naturellement un enfant et vous désirez tout de même construire une famille, sans forcément avoir recours à un processus médical comme la fécondation in vitro (FIV)
  • soit enfin, vous êtes homosexuel et avez un désir d’enfant et de fonder une famille.

Conservez une attitude positive dans votre discours

Aujourd’hui, les nouvelles structures familiales poussent à répartir les rôles homme/femme dans le couple et font évoluer la manière d’exercer l’autorité parentale sur l’enfant. Cela pose évidemment des questions sur la place de chacun et engage une prise de décision commune, dans le respect des besoins et des envies de l’enfant. Les coparents d’aujourd’hui doivent donc trouver des manières inventives d’être parents ensemble, sans affrontement. Tel est l’intérêt d’une coparentalité positive.

Même si vous n’êtes plus en couple avec votre ancien conjoint, votre union a tout de même donné naissance à un enfant. Ce dernier doit compter avant tout, ce qui explique qu’il est nécessaire de mettre de côté toute la rancœur que vous pouvez éprouver afin de préserver votre enfant. L’autorité parentale doit nécessairement être structurée et orientée de sorte à être positive. Cela lui permettra de se construire dans les meilleures conditions possibles et d’avancer à son rythme.

Ainsi, dans votre discours, tentez de conserver une attitude positive qui ne fasse pas transparaître une quelconque animosité. Une attitude positive nécessite de faire un travail en amont afin de faire la paix avec votre passé, pour pouvoir repartir sur de bonnes bases et construire un lien sain de coparentalité.

L’important est d’entourer votre enfant au quotidien afin de lui permettre d’avancer à son propre rythme.

Prenez le temps nécessaire avant de créer une relation coparentale

Une relation coparentale saine nécessite de prendre le temps de connaître l’autre, sans être pressé. Bien souvent, lorsqu’on rencontre une nouvelle personne, on s’aperçoit avec le temps de défauts insoupçonnés au départ de la relation.

Si vous souhaitez créer une famille avec un coparent, il vous faudra prendre le temps nécessaire pour bien connaître l’autre et vous engager de manière sérieuse dans une relation coparentale. Ne soyez pas pressé de créer une relation qui engagera un enfant et décidez en toute objectivité du meilleur pour ce dernier, dans son intérêt avant toute chose.

Il est préférable de multiplier les rencontres et les activités différentes avec le coparent, notamment afin de tester ses limites ainsi que ses valeurs. Au fur et à mesure, vous vous rendrez compte des qualités et défauts de votre partenaire et pourrez réagir en conséquence. Mieux vaut prendre le temps nécessaire plutôt que de débuter une relation coparentale qui ne fonctionnera pas à terme.

Soyez certain que le coparent est en bonne santé

Avant de vouloir concevoir un enfant, il est indispensable de s’assurer que le coparent est en parfaite santé. En effet, certaines maladies peuvent avoir de lourdes conséquences sur l’enfant et sur vous : maladies héréditaires, sexuellement transmissibles … N’ayez donc aucun tabou à en discuter avec le coparent et à réaliser les examens préalables qui s’imposent.

Encadrez la relation coparentale à venir

Prenez le temps nécessaire pour encadrer parfaitement la relation coparentale à venir. Si vous êtes en couple avec une personne qui vous convient, après avoir pris le temps de la connaître, il est nécessaire de penser à l’avenir de l’enfant. Posez-vous donc les bonnes questions, à savoir :

  • Qui gardera l’enfant, à quelle fréquence ? Quelles en seront les différentes modalités ?
  • Quand pouvez-vous accorder des moments partagés, entre les différents parents et l’enfant, dans le cadre de la relation coparentale ?
  • Qui sont les personnes qui gèreront la vie de l’enfant, son quotidien ? Les dépenses exceptionnelles ?
  • De qui l’enfant prendra-t-il le nom ? Il est nécessaire de déterminer quel sera le futur nom de l’enfant que vous élèverez ensemble.
  • Quels seront les détails à préciser à votre enfant ? Comment présenterez-vous la relation coparentale ? Comment lui expliquerez-vous la relation que vous entretenez avec son ou ses autres parents ?
  • Quelles seront les modalités entourant la relation avec l’enfant dans le cas d’une séparation ? En effet, mieux vaut prévoir tous les cas de figure au départ afin d’être certains d’apporter à votre enfant tout ce dont il a besoin pour se développer au mieux.
  • Quel rôle aura chaque coparent auprès de l’enfant ? Quelle place aura-t-il dans le cas d’une séparation et si le coparent refait sa vie ?
  • Qui prendra en charge les dépenses en relation avec la vie de l’enfant ? Vous pouvez par exemple vous accorder sur le partage d’un budget entre vous et le coparent en ce qui concerne certaines activités suivies par l’enfant, ou bien pour créer un confort de qualité à chaque domicile (le vôtre et celui du coparent). De la sorte, l’enfant profitera d’un niveau de confort de qualité partout où il ira et se sentira à l’aise, ce qui est important pour son bon développement.