Désir d’enfant : l’importance d’une bonne alimentation
Notez ce post

Concevoir un enfant est en théorie une chose simple. En pratique, de nombreuses difficultés peuvent intervenir et retarder votre début de grossesse. Il est bon de comprendre et nécessaire ce qui peut faciliter le mécanisme de reproduction et augmenter votre fertilité. Avoir une alimentation saine fait partie des facteurs importants et permet d’augmenter vos chances de tomber enceinte. En effet, un corps en bonne santé, ingérant des aliments sains et équilibrés, sera plus fertile, mieux préparé et plus apte à accueillir un œuf et à accompagner son développement pendant neuf mois.

Une alimentation saine… Oui mais pourquoi ?

L’importance d’une alimentation saine durant la grossesse n’est plus à démontrer. S’il faut surveiller son alimentation pendant la grossesse et ne pas ingérer n’importe quoi, il en va de même pour les futures mamans. Lorsqu’il n’y a pas encore grossesse mais que le désir d’enfant est là, il est important de faire attention à son alimentation et de surveiller son poids. Le lien entre la masse corporelle et la fertilité a été démontré par de nombreuses études. Celle menée par l’université de Harvard en 1994 révélait que la maigreur ou l’excès de poids avaient des conséquences sur le système hormonal et donc sur la fertilité. Ces problèmes de poids produisent des dérèglements de l’ovulation et donc du cycle menstruel, ce qui a des conséquences directes sur la fertilité de la femme.

Désir d’enfant : l’importance d’une bonne alimentation

Une alimentation saine… Oui mais comment ?

Lorsque vous voulez tomber enceinte, des règles simples sont à appliquer tous les jours. Tout d’abord, il est important de manger équilibré. Un peu de tout, en quantités normales et de manière régulière. Il est important que le corps assimile ces bonnes habitudes afin de mieux se préparer à une grossesse. Aussi, on conseillera 5 fruits et légumes par jour, des glucides (pain, pâtes, pommes de terre), des protéines (viande maigre, poulet, poisson, œufs et légumes secs), du poisson (au minimum deux fois par semaine), des produits laitiers, du fer… Des aliments divers et variés, afin de donner à l’organisme tout ce dont il a besoin pour être en forme et maximiser votre fertilité.

Faites le plein de vitamines

N’hésitez pas à faire le plein de vitamine C, contenue dans beaucoup de fruits, et buvez des jus de fruits et de légumes. Des experts recommandent aussi de prendre un supplément vitaminé pour celles qui auraient des carences. La vitamine B9, ou acide folique, pourra aussi vous aider à être en pleine forme. Cette vitamine aide à lutter notamment contre les risques d’attaques cardiaques, d’infarctus ou encore de cancers. La vitamine B9 est contenue dans les légumes à feuilles vertes, les haricots verts, les noix et noisettes, les légumes secs ou encore le riz complet.

Halte à l’alcool, au tabac et à la caféine !

Le meilleur des conseils serait d’arrêter complètement votre consommation d’alcool et de tabac. Si cela peut s’avérer difficile, l’arrêt de l’alcool et du tabac est indispensable à un mode de vie sain. Si l’on conseille de ne pas boire et fumer pendant la grossesse, la recommandation s’applique aussi aux femmes qui désirent avoir un enfant.

Enfin, la caféine n’est pas non plus votre meilleure amie pour améliorer votre fertilité. Les boissons caféinées ont des conséquences directes sur la fertilité. Freinez donc votre consommation de caféine, contenue dans le café, le thé, certains sodas et… le chocolat noir !

Pour les très bonnes élèves, sachez que l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES) recommande aux femmes ayant un projet de grossesse d’éviter l’excès de vitamine A (dans le foie et le pâté notamment), les poissons contenant du mercure (requin, espadon, marlin…) et le soja.

Enfin, n’oubliez pas que votre meilleur allié est la sérénité : appliquez ses conseils à bon escient sans vous priver ou vous frustrer.