« Elle a fait un bébé toute seule… »… Le chanteur Jean-Jacques Goldman aborde la question dès 1987 mais qu’en est-il aujourd’hui, 25 ans plus tard ? Comment devenir parent grâce à la coparentalité lorsqu’on est célibataire ou un couple homosexuel ?

La coparentalité est un processus personnel qui consiste à trouver un géniteur ou une génitrice sur un site de rencontre pour être parents et à se partager les droits et devoirs vis-à-vis de l’enfant à naître. Ainsi, les célibataires peuvent satisfaire leur désir d’enfant, souvent immense, même s’ils ne sont pas en couple ou s’il s’agit d’un couple homosexuel (homoparentalité).

Le niveau d’implication du donneur ou de la mère porteuse sera déterminé librement par les coparents. Cet arrangement peut même faire l’objet d’une convention visant à protéger le statut du beau parent. La « charte de coparentalité » partage les droits et devoirs des parents biologiques ou sociaux et est homologuée par le Juge aux affaires familiales qui s’y réfèrera en cas de dispute.

Un couple de femmes peut trouver un donneur et l’une d’elle deviendra la mère de l’enfant, elles pourront demander au donneur de ne pas s’impliquer dans sa vie mais la femme qui n’a pas enfanté ne sera pas reconnue comme sa mère sauf à faire homologuer une charte de coparentalité.

En France, il faut savoir que le don de sperme comme l’adoption sont réservés aux couples hétérosexuels et l’adoption de l’enfant du conjoint n’est possible que dans le cadre du mariage. La seule solution pour devenir parents grâce à la coparentalité reste donc de chercher un donneur ou une mère porteuse sur un site de rencontre pour être parents comme Co-parents.fr. L’insémination et la grossesse pourront ensuite être réalisées dans un pays à la législation plus avancée en attendant que celle de la France se modernise.