Grossesses entre amis
Notez ce post

Le désir d’enfant serait-il contagieux ? Une étude italienne publiée dans la revue American Sociological Review s’est penchée sur les mécanismes de l’interaction entre les grossesses de l’entourage et son propre désir de parentalité, en dehors de tout biais économique ou sociologique. Les résultats sont sans appel : fréquenter une amie enceinte pour la première fois augmente les chances de devenir à son tour maman pour la première fois dans les deux années qui suivent. Puis le phénomène décroît, jusqu’à devenir négligeable après la troisième année.

 

Les chercheurs de l’université Bocconi sont bien sûr partis du principe selon lequel les amis se comparent et, de fait, deviennent une source d’influence. Nous sommes tous des acteurs sociaux qui prenons des décisions et agissons en étant intégrés dans un ensemble de relations composés de notre famille et de nos amis et les démographes reconnaissent de plus en plus le rôle de ces interactions dans la décision de fonder une famille. Aucune étude scientifique n’avait jusqu’à présent évalué l’importance de ces interactions. C’est désormais chose faite, auprès de plus de 1 700 collégiennes américaines suivies jusqu’à leurs 26 à 33 ans. Et la grossesse d’une amie majore de 20 % la probabilité de tomber soi-même enceinte.Grossesse

L’étude a en revanche constaté quelques limites à ce mimétisme : celles qui ne ressentaient aucun désir d’enfant ne changent pas d’avis. La grossesse d’une amie ne fait qu’accélérer le passage à l’acte des femmes que le désir d’enfant titillait déjà. Les auteurs expliquent que synchroniser ses grossesses réduirait le risque de se retrouver mise à l’écart par les amies devenues mères de famille. Mais c’est aussi l’occasion de partager cette expérience avec son lot de questions et de doutes ou de constater que ses amies ont réussi à s’adapter à leur nouvelle vie, rassurant les femmes encore hésitantes. Les auteurs espèrent maintenant, outre des travaux plus poussés, que seront menés des études de ce type chez les hommes ou sur le mariage.