Selon le dictionnaire Larousse, l’infertilité est un « état caractérisé par l’impossibilité pour une femme de mettre au monde un enfant viable ». Toutefois, les troubles de la fertilité ne sont pas l’apanage des femmes. Bien au contraire ! Les hommes seraient responsables (de façon complète ou partielle) dans près de la moitié des cas.Heureusement, comme vous le verrez dans cet article, il existe une solution pour chaque problème de fertilité, ou presque. Suivez le guide.

Un couple souffrant d'infertilité

Quelles sont les causes de l’infertilité ?

On parle d’infertilité lorsqu’un couple ne parvient pas à concevoir après deux ans de rapports sexuels non protégés et réguliers (selon l’OMS). Il arrive que cette infécondité soit passagère et disparaisse naturellement. Parfois, il faudra un traitement pour la soigner.Infection, varicocèle (dilatation d’une veine qui entoure le cordon spermatique), obstruction des organes génitaux, problème d’érection ou d’éjaculation, trouble hormonal ou encore anomalie génétique… Si l’infertilité reste souvent inexpliquée, les raisons de cette incapacité à concevoir sont nombreuses. Le problème peut également être d’ordre psychologique.

De plus, des perturbateurs endocriniens, une exposition à des substances toxiques ou encore une chimiothérapie peuvent aussi altérer la qualité du sperme et donc la capacité à concevoir. Le surpoids, le tabac et une consommation excessive d’alcool sont d’autres facteurs d’infertilité.Quel que soit le problème, si vous rencontrez des difficultés à obtenir une grossesse, consultez votre médecin au plus vite. Après un interrogatoire poussé et un examen clinique, celui-ci vous prescrira peut-être un bilan hormonal, une échographie des testicules ou un spermogramme pour examiner la qualité et la quantité des spermatozoïdes. Selon les résultats, votre médecin pourra vous recommander un traitement médical, une chirurgie ou un traitement de fertilité.

Comment traiter l’infertilité masculine ?

Traiter l’infertilité chez l’homme de façon naturelle

Tout dépend de l’origine de l’infertilité. Bien sûr, le traitement ne sera pas le même si vous avez une varicocèle ou un dérèglement hormonal.Parfois, il sera possible de booster la fertilité de façon 100% naturelle, donc sans avoir recours à un traitement. Ainsi, la solution à votre infertilité sera peut-être de changer vos habitudes et notamment perdre du poids, d’apprendre à déstresser et à mieux dormir, faire du sport, arrêter de fumer et adopter une alimentation équilibrée riche en fruits, légumes et oméga 3.

Les compléments alimentaires tels que la vitamine E et la L-carnitine aident également à stimuler la fertilité.Cependant, puisque la vie est rarement aussi simple, les traitements naturels sont quelquefois inefficaces. Il faudra peut-être alors avoir recours à un traitement hormonal, à la chirurgie ou une technique de procréation médicalement assistée (PMA).

Traitement chirurgical de l’infertilité masculine

En cas de varicocèles ou de blocage au niveau du canal déférent, une solution est d’avoir recours à la chirurgie. Si le traitement chirurgical échoue, on pourra vous recommander une technique de PMA.

Quelles sont les méthodes de PMA pour traiter l’infertilité chez l’homme ?

Avant toute chose, il est peut-être bon de rappeler que les techniques de procréation médicalement assistée (ou assistance médicale à la procréation) n’ont pas pour but de traiter l’infertilité masculine mais bel et bien d’aider à concevoir un enfant.
Si vous cherchez à fonder votre famille mais souffrez d’infertilité, votre médecin préconisera l’un des traitements ci-dessous, selon l’origine de vos troubles.

Insémination intra-utérine (insémination artificielle)

En cas d’éjaculation rétrograde ou précoce, d’impuissance sexuelle, ou autre trouble qui empêche le sperme d’être déposé à l’intérieur de la cavité vaginale lors du rapport sexuel, ou lorsque la quantité et/ou la qualité des spermatozoïdes est insuffisante, votre médecin vous recommandera peut-être une insémination artificielle avec sperme du conjoint (IAC). C’est d’ailleurs généralement le premier traitement de PMA proposé.
Le but : faciliter la rencontre des spermatozoïdes avec l’ovule sans rapport sexuel. Après avoir été recueilli, le sperme est déposé à l’aide d’un fin cathéter au niveau des voies génitales féminines au moment de l’ovulation, généralement à l’intérieur de l’utérus.

Fécondation in vitro

Une altération du sperme et/ou une infertilité féminine peut justifier le recours à une fécondation in vitro (FIV). Cette méthode est parfois proposée en second lieu lorsque l’insémination artificielle ne fonctionne pas.
Pour permettre la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovule, la fécondation a lieu in vitro, c’est-à-dire à l’extérieur du corps de la femme, dans un laboratoire. Après fécondation et lorsque les embryons obtenus sont bien formés, ceux-ci sont transférés dans l’utérus. Le sperme et/ou l’ovule peuvent provenir des conjoints ou d’un donneur.

ICSI

La FIV ICSI ou injection intracytoplasmique de spermatozoïdes est une technique de PMA fréquemment utilisée pour lutter contre l’infertilité chez l’homme. Cette méthode qui a lieu dans un laboratoire s’apparente à une fécondation in vitro, mais cette fois-ci, un seul spermatozoïde est directement injecté dans le cytoplasme de l’ovocyte, à l’aide de micro-injections. Ce traitement de fertilité est l’un des plus efficaces aujourd’hui.

Don de sperme

En cas d’absence de spermatozoïdes dans le sperme (azoospermie), de MST, de maladie génétique, ou lorsque le sperme est de très mauvaise qualité, une des solutions pour enfin fonder sa famille est d’avoir recours au don de sperme. La méthode de PMA choisie (qui dépend aussi de la fertilité de la conjointe), peut être une insémination artificielle ou une FIV, qu’elle soit « classique » ou ICSI.

Avez-vous apprécié l'article?


4.2(84%) 5 votes(s)

327 Likes
Partager:


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>