L’orgasme pendant l’accouchement
Notez ce post

Synonyme de douleurs pour la grande majorité des femmes, l’accouchement est plus agréable pour quelques rares autres qui éprouvent un orgasme au moment de la poussée. Publiée en 2013, une étude menée par le psychologue et sexologue Thierry Postel démontre que 0,3% des femmes ressentent du plaisir au moment de mettre au monde leur bébé.

3 femmes sur 1000 ont un orgasme pendant l’accouchement

Pour mener à bien son enquête, Thierry Postel a distribué des questionnaires à 956 sages-femmes. Seules 1 sur 10 lui ont répondu. Les professionnelles participantes ont rapporté que, sur un échantillon de 206 000 accouchements, les parturientes ont fait part de sensations orgasmiques lors de 668 accouchements. Dans 868 cas, les sages-femmes ont pu observer des signes de jouissance chez les futures mères en train d’accoucher, sans toutefois en avoir leur confirmation.

Au final, 3 femmes sur 1000 déclarent avoir eu un orgasme pendant l’accouchement, appelé aussi jouissance obstétricale. Le nombre de femmes qui ressentent du plaisir pendant l’accouchement pourrait être largement supérieur puisque beaucoup de mères préfèrent garder cette expérience surprenante sous silence. Par ailleurs, le sujet est encore largement tabou dans notre société et rares sont celles qui confessent ressentir du plaisir sexuel en donnant naissance à leur enfant. Sans surprise, les sages-femmes notent que la plupart des patientes qui expérimentent ce phénomène sont gênées lorsque le sujet est abordé.

Pourquoi ces femmes ressentent-elle du plaisir pendant l’accouchement ?

Malheureusement, peu d’études sont menées sur ce phénomène. Pour l’heure, il est donc difficile de connaître l’origine et les causes exactes de l’orgasme obstétrical. Selon certains scientifiques, ce plaisir intense ressenti pourrait s’expliquer par le fait que le clitoris, dont les racines entourent l’entrée du vagin, pourrait être stimulé lors de la poussée. Autre explication, l’ocytocine, appelée aussi hormone de l’amour car produite pendant l’orgasme, est secrétée pendant l’accouchement chez certaines femmes. En outre, cette hormone apaiserait les douleurs.

Par ailleurs, il apparaît que la jouissance obstétricale ne serait ressentie que lors d’un accouchement naturel. L’anesthésie péridurale, dont le rôle est de soulager la douleur, ne permettraient pas aux femmes d’éprouver un orgasme au moment d’accoucher.

Un instrument puissant pour apaiser la douleur des contractions et de l’accouchement

Sur la toile, on peut trouver de nombreux blogs qui se penchent sur la question et décident de briser le tabou de l’orgasme pendant l’accouchement. On peut y lire que certaines femmes se donnent du plaisir afin d’apaiser les douleurs des contractions et au moment d’accoucher. La masturbation devient pour elles une façon comme une autre de soulager les douleurs intenses provoquées lors de la poussée. En fait, l’orgasme permet la sécrétion d’endorphines, des hormones qui atténuent la douleur et rendent l’expulsion du bébé beaucoup plus facile.

Certaines parties du corps, comme les seins et l’entrejambe, sont très sensibles au moment de l’accouchement. Pour certaines femmes enceintes, une légère pression ou un frôlement peut provoquer un plaisir intense. Si certaines femmes se touchent ou se massent instinctivement pour calmer la douleur, sans trop y réfléchir, d’autres le font consciemment pour faciliter l’accouchement. Alors qu’en France le sujet est encore tabou ou jugé choquant, certains hôpitaux, aux Etats-Unis notamment, invitent leurs patientes à se masturber pour mieux gérer la douleur.