Retarder l’âge de la ménopause est le vœu de nombreuses femmes, notamment pour avoir la possibilité de faire un bébé plus tard. Au risque de vous décevoir, la réponse est non, on ne peut pas retarder la ménopause, qui survient généralement entre 45 et 55 ans. Pourtant, modifier quelques habitudes de vie pourrait bien vous aider à déjouer un peu votre horloge biologique.

Ménopause : explications

Pour mieux comprendre, il faut savoir que toutes les petites filles viennent au monde avec un stock limité d’ovocytes à la naissance. L’âge de la ménopause est donc programmé génétiquement. Au fil des années, ce stock diminue : un ovocyte est libéré à chaque cycle puis éliminé par les règles lorsqu’il n’y a pas de fécondation. Lorsque cette réserve ovarienne est épuisée, la femme n’est alors plus fertile : c’est la ménopause.

Retarder la ménopause de sept ans en modifiant son mode de vie

Bonne nouvelle, des chercheurs américains ont découvert que la ménopause pouvait être décalée de sept ans en faisant attention à ses habitudes de vie.

Comme l’explique le docteur Frédéric Saldmann interviewé sur RTL, les ovaires sont irrigués par des vaisseaux sanguins très fins. Si ceux-ci sont obstrués, le stock d’ovocytes a tendance à chuter plus rapidement, ce qui peut avancer l’âge de la ménopause.

Le tabac, le mauvais cholestérol, une tension artérielle trop élevée, l’excès de sucre, la maigreur ou le surpoids peuvent contribuer à l’avancement de l’âge de la ménopause.

En changeant ses habitudes de vies et en prenant soin de sa santé, il est donc possible de gagner plusieurs années. Faire attention à son alimentation, diminuer son taux de cholestérol (qui peut obstruer les vaisseaux), pratiquer une activité sportive régulière et consulter son médecin à partir de 35 ans pour faire un bilan sont autant de solutions pour retarder la ménopause.

Il ne s’agit par contre pas de changer ses habitudes au dernier moment. Pour réellement avoir une chance de repousser l’âge de la ménopause, mieux vaut commencer à faire attention à son corps au minimum 10 à 15 ans avant l’âge présumé de la ménopause. C’est-à-dire vers 35 ans, lorsque la fertilité commence à baisser.

Pourquoi vouloir repousser la ménopause ?

Les symptômes de la ménopause sont nombreux : prise de poids, bouffées de chaleur, irritabilité, fatigue… Néanmoins, toutes les femmes ne vivent pas cette période de la même façon et certaines ne sentiront aucun changement ou presque à part l’arrêt des règles.

Aujourd’hui, les femmes de 35-40 ans qui souhaitent faire un enfant ne sont pas rares. Parce qu’elles n’ont pas encore trouvé de partenaire prêt à s’engager ou pour d’autres raisons personnelles et professionnelles, de plus en plus de femmes retardent l’âge de la maternité. D’où l’intérêt de vouloir repousser la ménopause pour mettre toutes les chances de son côté pour tomber enceinte après 35 ans. Certaines femmes peuvent également faire le choix de congeler leurs ovocytes (ou vitrifier) pour se laisser le temps de faire un bébé un peu plus tard.

Retarder l’âge de la ménopause a également d’autres avantages : les femmes sont mieux protégées des risques cardiovasculaires avant d’être ménopausées. D’autres affections telles que l’ostéoporose et le vieillissement cutané sont généralement favorisés après la ménopause.