Vous envisagez une grossesse ? Une consultation médicale auprès de votre médecin généraliste ou de votre gynécologue est nécessaire. Un faible nombre de femmes font part de leur désir de bébé au corps médical. Elles méconnaissent l’importance de consulter avant de tomber enceinte.

Un point est fait sur vos antécédents médicaux familiaux pour adapter votre suivi médical et limiter les risques de malformations et de maladies.

Connaître les antécédents familiaux médicaux

Un check-up prénatal permet d’identifier notamment les antécédents familiaux médicaux pouvant avoir un impact sur vous ou votre futur bébé.

Votre historique familial et celle du  co-parent sont passés au crible. Préalablement à votre consultation, pensez à sonder vos proches.

Les antécédents familiaux médicaux peuvent être divers : surpoids, problèmes de fertilité, maladies (diabète, hypertension, problèmes cardiaques…), traitements, allergies, problèmes génétiques (trisomie…), etc.

Le rendez-vous permet ainsi d’élaborer votre surveillance médicale.
projet bébé

Un suivi médical adapté

Au vu de l’enquête familiale, le docteur vous conseille et vous prescrit des examens.

La prise de sang

Une analyse sanguine vous est souvent recommandée pour écarter des maladies et des anomalies.

Le frottis cervical et la palpation des seins

Des cancers de l’utérus et du sein dans votre famille ? Vous ferez l’objet d’un frottis cervical et d’un examen minutieux des seins. Notez que le frottis est rarement effectué préalablement à une grossesse ni 6 mois après la naissance. Il est donc préférable de prendre les devants.

Prise de la tension

Si votre entourage est sujet à l’hypertension, votre pression artérielle est vérifiée. Les femmes enceintes ayant une tension élevée ont plus de pré-éclampsie (hypertension artérielle gravidique pouvant évoluer en éclampsie se manifestant par des convulsions) et de soucis au niveau du placenta.

Le dépistage du HIV, de l’hépatite B, de la syphilis et d’autres MST

Au regard de votre passé familial, des tests de dépistage du HIV (SIDA), de l’hépatite B, de la syphilis et d’autres MST vous sont prescrits pour déceler et traiter une éventuelle maladie. Le but est de mettre toutes les chances de votre côté pour mener à bien votre future grossesse et d’avoir un bébé en pleine forme.

Ces examens sont de toute façon proposés de manière quasi systématique par votre gynécologue.

Les tests génétiques

Si des maladies génétiques sont présentes dans votre entourage (anomalie chromosomique, mucoviscidose, hémophilie, myopathie…), votre médecin vous conseille un spécialiste de la génétique.

Le but d’une consultation génétique est de déterminer le risque que vous avez de donner une maladie génétique à votre bébé et d’avoir les clés pour vous en préserver. À l’issue de cette entrevue, des tests génétiques peuvent vous être proposés à partir d’une prise de sang pour analyser notamment vos chromosomes. Votre consentement éclairé et votre signature sont requis.

L’acide folique

Toujours pour limiter les malformations et en particulier celui du tube neural (la spina-bifida), une complémentation en acide folique et une alimentation riche en folates (céréales, légumes verts…) vous sont recommandées.

En cas de problèmes génétiques familiaux (cerveau, moelle épinière, cœur, etc.), votre docteur propose souvent une dose plus élevée d’acide folique (5mg au lieu de la prise classique de 4mg par jour).

Limiter les malformations et les maladies

Vous l’avez compris l’objectif d’une consultation médicale prénatale portant sur votre historique familial permet de réduire les malformations génétiques de l’enfant, vos soucis de santé et les maladies de votre bébé.
Les premières semaines du fœtus sont primordiales pour le développement du bébé. Tout doit donc être mis en œuvre pour mener à terme la grossesse et donner naissance à un petit en forme.
Vous avez fait le point avec votre médecin sur vos antécédents médicaux familiaux. Songez également à lui parler de votre histoire personnelle.