Test d’ovulation : mode d’emploi
Notez ce post

De plus en plus de femmes, épanouies professionnellement et personnellement, retardent le moment de mettre au monde un enfant. Sentiment de ne pas être prête, célibat ou responsabilités professionnelles trop importantes, les raisons pour reculer le moment de la grossesse peuvent être nombreuses. En 2015, plus de 50% des femmes ayant mis au monde un enfant avaient plus de 30 ans. Or, il faut savoir que les chances de grossesse après 30 ans ne sont plus que de 20%, et de 10% après 35 ans ! De quoi affoler votre horloge biologique.

C’est pourquoi des tests d’ovulations ont été mis sur le marché. Simples d’utilisation, ils permettent de connaître les deux jours du cycle les plus propices à l’ovulation avec une fiabilité de plus de 99,5%. De quoi largement optimiser vos chances de tomber enceinte…

test ovulation

Comment ça marche ?

Le test d’ovulation est un test urinaire qui permet de mesurer le taux d’hormones lutéinisante (LH). En effet, cette hormone participe à la stimulation de l’ovulation, ce qui permet donc de savoir quel moment sera le plus propice à la fécondation. Lorsque le test est positif, cela signifie que l’ovulation aura lieu dans les 24 à 48 heures suivantes.

À quel moment doit-on utiliser un test d’ovulation ?

Le test d’ovulation doit être utilisé à un moment bien précis de votre cycle. Rappelons que ce cycle débute au premier jour des règles jusqu’au jour précédent vos prochaines règles. Il est en général de 28 jours. Le test d’ovulation doit donc être effectué à partir du 11ème jour du cycle, puis tous les jours jusqu’à ce que le test se révèle positif (production de l’hormone HL). Il est recommandé d’attendre au moins deux cycles après l’arrêt de contraceptifs oraux avant d’effectuer des tests d’ovulation.

Le test doit être effectué quotidiennement à la même heure. Il est conseillé de ne pas utiliser les premières urines du matin (trop concentrées), et de ne pas boire trop d’eau dans les deux heures précédant le test (risque de dilution trop importante de l’hormone dans les urines). Le créneau horaire optimum pour réaliser le test d’ovulation s’étend donc entre 10 heures et 20 heures.

Comment effectuer un test ?

Le test d’ovulation adopte le même procédé qu’un  test de grossesse. Pour le réaliser, deux méthodes sont alors possibles. La première consiste à imprégner la bandelette du test directement sous le jet d’urine. La seconde peut être réalisée à l’aide d’un gobelet jetable contenant les urines, dans lequel le test sera plongé jusqu’au repère pendant 10 secondes. Une fois cette première étape effectuée, il est nécessaire d’attendre au minimum 10 minutes, afin que le réactif face effet et éviter un faux résultat positif.

Les résultats doivent être interprétés de la façon suivante :
2 lignes colorées bien distinctes se dessinent (au moins aussi foncées que la ligne de contrôle) : Le test peut être considéré comme positif
Une seule ligne apparaitrait : le test est négatif, l’ovulation n’est pas en cours
Aucune ligne n’apparaît : le test n’est pas valide et doit être recommencé.

S’il s’agit d’un test d’ovulation numérique, les mentions « OUI » ou « NON » apparaitront pour vous signaler si le test est positif ou négatif. L’avantage de ce genre de test est qu’il peut également enregistrer vos résultats quotidiens, permettant de faire une moyenne de vos jours d’ovulation.

Quelles précautions doivent être prises avec un test jetable ?

Comme pour tout produit pharmaceutique, le test d’ovulation contient une date de péremption. Il est valable 18 mois et doit être conservé dans un endroit sec entre 2 et 30°.