Écouter de la musique permettrait d’augmenter vos chances de faire un enfant. En effet, les vibrations de la musique seraient directement en lien avec les chances de fécondation de l’ovule. Voici en tout cas la conclusion tirée d’une expérience menée par des scientifiques et reproduite en laboratoire.
Grâce à l’utilisation d’un incubateur d’embryons et d’enceintes émettant de la musique, il apparaît que les cultures bercées quotidiennement par de la musique ont eu quasiment 5 % de chance de plus de parvenir à une fécondation.
Zoom sur ce phénomène avec Coparents.

notes de musique favorisant fécondation ovule

La musique dans le processus de fécondation

Concevoir un enfant est parfois un véritable parcours du combattant. Nombreux sont les couples à essayer pendant de nombreux mois, voire années, sans y parvenir.
Pour concevoir un enfant, le rapport sexuel doit avoir lieu en période d’ovulation de la femme. Dans un cycle de 28 jours, il est conseillé de choisir une période située entre le 10e jour du cycle féminin et 24 heures après le 14e jour. Au moment de l’éjaculation, plusieurs centaines de millions de spermatozoïdes sont libérés et une très faible quantité parvient à atteindre le col de l’utérus. En effet, ces derniers sont gênés par l’acidité du vagin qui empêche leur bonne progression. En remontant vers les trompes de Fallope, ils procèdent à une véritable ascension vers l’ovule. À ce moment, les deux gamètes se rencontrent et les cellules fusionnent pour créer une cellule-œuf. Neuf mois, plus tard, un individu unique fait son apparition.

Si parvenir à ce processus est parfois compliqué pour certaines femmes, la solution se trouve peut-être dans la musique. En effet, des études scientifiques menées par un institut espagnol reconnu (Institut Marquès) ont révélé que le fait d’utiliser la musique permettait d’augmenter les chances de fécondation chez les femmes.
Même si cette astuce n’est pas une solution en elle-même pour parvenir à tomber enceinte, force est de constater qu’il s’agit bien là d’un véritable coup de pouce. La musique éviterait à la fécondation d’échouer : lorsqu’elle échoue, les hormones de la femme chutent et les menstruations font leur apparition.

Une fécondation plus élevée de 5 %

L’étude menée par l’Institut Marquès, centre de médecine et de recherches situé à Barcelone en Espagne, a été réalisée en reproduisant le plus fidèlement possible les conditions naturelles d’obscurité, de température et de CO2. Tout a été créé de sorte à reproduire les mouvements naturels perçus par les embryons une fois dans l’utérus. Plusieurs types de musiques ont été choisis : la musique classique, la pop et le rock.
Il est à noter que les chercheurs n’ont décelé aucune différence notable entre les différents styles musicaux utilisés quant aux chances de fécondation. Après avoir exposé les embryons à une musique 24h/24, les scientifiques ont relevé les résultats et ceux-ci sont édifiants : en présence de musique, l’embryon a 5 % de chance de plus de se féconder. Ce résultat est similaire avec ceux obtenus dans les mêmes conditions avec les animaux et les plantes.

Il est néanmoins à noter que les résultats de cette étude concernent en particulier le processus de fécondation in vitro. En l’état actuel des choses, il est impossible d’affirmer de manière certaine que le fait pour certaines femmes d’écouter de la musique après un rapport sexuel permettrait d’améliorer leurs chances de tomber enceintes.
Pour autant, les vibrations produites par la musique pourraient effectivement être d’une grande aide et améliorer le taux de réussite dans le processus de fécondation.

Pourquoi la musique améliore-t-elle le taux de fécondation ?

Quelles peuvent être les raisons expliquant que la musique améliore le taux de fécondation ? Cela n’est évidemment pas dû à la musique en elle-même, les embryons étant incapables d’entendre des sons.
La raison principale pouvant expliquer ce phénomène est liée aux micro-vibrations induites par la musique et facilitant le déplacement des spermatozoïdes. En l’état normal des choses, les embryons et les ovocytes se déplacent dans les trompes de Fallope afin de rejoindre l’utérus de la femme. Pour ce faire, ils se déplacent en faisant des mouvements continus. Ces derniers leur permettent aussi de s’entourer de tous les éléments nutritifs indispensables pour eux. Les micro-vibrations produites par la musique permettraient de mieux distribuer les éléments nutritifs à l’embryon tout en éloignant davantage les éléments toxiques et en limitant leurs accumulations.

Des réactions différentes en fonction du type de musique

Maintenant que vous savez que la musique augmente vos chances de concevoir un enfant, la question se pose de savoir quelle musique choisir une fois que l’embryon est fécondé.
L’Institut Marquès, après avoir rendu ses résultats, est allé encore plus loin en analysant à la loupe les différentes expressions faciles des futurs nouveau-nés en fonction de la musique diffusée. Quelle est la musique préférée des futurs bébés ?

Pour réaliser cette analyse, plusieurs éléments ont été pris en compte : les mouvements de la langue et de la bouche en priorité. L’étude a été menée sur plus de 300 fœtus après une gestation comprise entre 20 et 35 semaines en moyenne. Plus d’une dizaine de styles musicaux différents ont été retransmis.

Des musiques pour améliorer la fécondation in vitro

Fort de tous ces résultats impactant, l’Institut espagnol Marquès peut désormais utiliser les données obtenues afin d’améliorer le taux de réussite des fécondations in vitro (FIV). Les chercheurs ont ainsi décidé d’appliquer ces vibrations musicales en reproduction assistée, dans des incubateurs servant à la fécondation. Ces laboratoires ont ainsi fait venir des artistes spécialement conviés pour organiser des concertos dédiés au développement des embryons placés dans des incubateurs.

L’étude indique que le fœtus est capable d’écouter distinctement de la musique à partir de la 16e semaine, alors même qu’il ne mesure que 11 centimètres en tout et pour tout. La seule condition à cela est que la musique provienne directement du vagin.
En revanche, tous les bruits provenant de l’extérieur sont inaudibles pour eux. Les fœtus qui ont été analysés ont tous entre 18 et 38 semaines et ont dû exprimer leurs ressentis face à 15 chansons différentes, dans des styles musicaux divers.

Les fœtus préfèrent les musiques classique et traditionnelle

Premier constat saisissant : les fœtus (de même que les nouveau-nés) ont une nette préférence pour les musiques de style classique et traditionnelle. La musique classique recueille plus de 80 % de réactions induites par des stimulis tandis que la musique traditionnelle provoque 79 % de réactions. Avant la naissance de l’enfant, ces sons sont donc à privilégier puisque ce sont ceux qui provoquent le plus de réactions positives chez l’enfant à naître. Le style de musique qui entraîne le moins de réactions est la musique pop-rock, hormis certaines musiques comme Bohemian Rhapsody de Queen’s avec un taux de réaction des fœtus de 60 %.

L’étude menée par l’institut Marques fait également état de l’importance du choix de musique. Ainsi, il apparaît que les compositeurs préférés des fœtus sont Prokofiev, Mozart et Bach. Autrement dit de la musique purement classique. L’étude révèle également que 9 fœtus sur 10 réagissent tout particulièrement à « La Petite Musique de Nuit » composée par Mozart. Cette étude se base sur les mouvements des lèvres et de la langue des enfants à naître, afin de connaître leurs réactions face à différents types de musiques.