Co parentalité région parisienne

    par stein17      .      26 Oct 2018

    Bonjour,
    L'expérience de ces dernières années m'a poussée à penser la séparation entre vie amoureuse et parentalité qui entrent souvent en conflit, en tout cas qui se trouvent souvent confrontés à des dilemmes de temporalité. Je trouve de plus en plus absurde de se forcer à tomber amoureux pour avoir un enfant. . Maintenant que ceci est admis par mon esprit, je pensais me simplifier la tâche mais au fond pas tellement. Trouver une personne avec qui réaliser un projet d'enfant n'est pas une mince affaire. Etablir une relation de réelle confiance, trouver des terrains et des appétences communs me semble être une affaire complexe mais bon, essayons.
    Donc voilà, j'ai 35 ans ave une vie plutôt épanouie et bien remplie. Une sensibilité artistique prononcée avec un intérêt certain pour la danse, la musique et les arts visuels. Un versant social assumé : Compter sur la force collective, développer la solidarité contre les valeurs de concurrence et d'individualisme. Je cherche au minimum un intérêt commun pour la culture et éloigner de moi les réactionnaires en tout genre, racistes, sexistes, homophobe etc... Bien sûr une vie stable et une certaine maturité affective est une condition pour offrir un cadre aimant et sécurisant pour accueillir un enfant.

    2 message Replies

    stein17 on 26 Oct 2018

    Bonjour,
    L'expérience de ces dernières années m'a poussée à penser la séparation entre vie amoureuse et parentalité qui entrent souvent en conflit, en tout cas qui se trouvent souvent confrontés à des dilemmes de temporalité. Je trouve de plus en plus absurde de se forcer à tomber amoureux pour avoir un enfant. . Maintenant que ceci est admis par mon esprit, je pensais me simplifier la tâche mais au fond pas tellement. Trouver une personne avec qui réaliser un projet d'enfant n'est pas une mince affaire. Etablir une relation de réelle confiance, trouver des terrains et des appétences communs me semble être une affaire complexe mais bon, essayons.
    Donc voilà, j'ai 35 ans ave une vie plutôt épanouie et bien remplie. Une sensibilité artistique prononcée avec un intérêt certain pour la danse, la musique et les arts visuels. Un versant social assumé : Compter sur la force collective, développer la solidarité contre les valeurs de concurrence et d'individualisme. Je cherche au minimum un intérêt commun pour la culture et éloigner de moi les réactionnaires en tout genre, racistes, sexistes, homophobe etc... Bien sûr une vie stable et une certaine maturité affective est une condition pour offrir un cadre aimant et sécurisant pour accueillir un enfant.

    Bonjour
    Votre annonce est si bien écrite...
    Cela me donne envie de poursuivre, je suis en couple
    Et on souhaite avoir un enfant et surtout un père dans la vie de notre enfant, pour mèner à bien ce projet de coparentalite
    J’aimerais faire plus connaissance
    Si vous êtes ouvert à toutes discussion au plaisir de vous lire

    Lily-Djamila et Virginie

    mikael75 on 17 Mai 2019

    Bonjour stein,
    J'aime beaucoup le cadre ouvert de ton message, la chose peut paraître curieuse mais je n'arrive pas à savoir si tu es une femme ou un homme.
    Bien à toi et bonne journée.
    Mikael



    Retourner vers Co-parentalité en France

    La coparentalité, ou élever un enfant ensemble sans vivre sous le même toit

    Généralement, quand on pense à la coparentalité, on pense d’abord aux couples divorcés partageant la garde de leurs enfants. Une semaine chez maman, une semaine chez papa, ou alors lundi-mardi chez papa, mercredi-jeudi chez maman, et un weekend sur deux chez l’un ou l’autre. En France, un enfant de divorcés sur cinq vit en résidence alternée.


    Devenez Maman(s) ou Papa(s)

    CRÉER MON PROFIL