Lesbien

par Sandout » 04 Oct 2019

Bonjour à tous, je m’appelle Sand*, j’ai 36 ans et je vis à Paris depuis près de 10 ans aujourd’hui. Hétérosexuel à grande tendance sapiosexuelle, les femmes ou le couple ont toujours été une envie, un plaisir, et un but: Fonder une famille.

Je suis l’heureux papa d’une grande fille actuellement en ecolé primaire. Séparé puis divorcé depuis près de 8 ans, j’ai eu la chance de croiser la route de femmes extraordinaires, à commencer par la mère de notre fille.

J’ai eu quelques relations plus ou moins sérieuses (il n’est pas toujours évident de refaire sa vie amoureuse dans ces conditions) puis dernièrement, deux grandes histoires d’amours qui ont tout simplement bouleversées ma vie. A jamais.

J’ai compris cette nuit que j était, ni hétérosexuel, ni gay, pensexuem ou autre mais bel et bien lesbien. Je m’explique. Pour je ne sais quelle raison, j’ai toujours été attirée par ces femmes, et aussi étrange cela puisse t’il paraître,l’inverse s’est également produit. Je les ai toujours trouvés belles, fortes, inspirantes, courageuses, intelligentes, heureuses, épanouis. Pourtant sportif depuis mon plus jeune âge, jouer avec les garçons n’ était rien face aux relations et conversations que j’entretenais avec les filles de l’école.

L’acte sexuel a toujours été une question de connexion, de fluidité, de celle ou ceux qui partagent ce moment.
Il a fallu se poser beaucoup de questions quant aux schémas familiaux, sociaux, éducatifs (surtout dans le cadre d’une famille recomposée) etc... Et comment être certain de faire le bon choix lorsque votre plus grand amour se solde par un échec?

- [ ] Une, deux, trois puis 4 relations avec des lesbiennes, n’ont fait que confirmer ce que j’ai toujours ressenti sans pouvoir le nommer. S’intéresser à la co-parentalité, à certains aspects du polyamour voire du trouple se sont non seulement avérés être très riches en enseignements mais petit à petit, s’est ériger de véritables remparts face aux réflexions les plus primaires pouvant réduire cet équilibre naissant a un simple fantasme (machiste ou non selon la configuration), passant par un manque de confiance en sois, en passant par la question de l'âge et de la procréation. J’en passe tant.
- [ ]
Je pourrais developer durant des heures mais ce qui m’est apparu cette nuit change tout. Oui, je suis lesbien. Oui je souhaiterait faire ma vie avec une lesbienne ou un couple de lesbiennes, aussi farfelue cela puisse t’il vous paraître, et ainsi fonder une famille. Notre famille (bien entendu le tout dans le cadre des lois en vigueurs).



Retourner vers Co-parentalité en France

Voulez-vous devenir Parents?

INSCRIVEZ VOUS