reportage sur la coparentalité en Suisse

    par webmaster      .      21 Jan 2019

    Je me présente : je m’appelle Andrea Gringeri et suis journaliste à la télévision suisse romande. Si je me permets de vous solliciter, c’est parce que je prépare un reportage sur la coparentalité en Suisse. Je cherche donc à entrer en contact avec des co-parents (qui le sont ou qui souhaitent le devenir) vivant en Suisse. Mon but est d’expliquer leur démarche et mettre ainsi en lumière les nouvelles façons de définir la famille qui évoluent avec notre société. Votre témoignage serait très précieux pour moi afin de m’aider à bien comprendre le sujet et vous donner la parole si vous en avez l’envie (notre discussion peut très bien rester privée si vous le souhaitez).
    N’hésitez pas à prendre contact avec moi à l’adresse suivante :
    [email protected]

    0 message Replies

    Je me présente : je m’appelle Andrea Gringeri et suis journaliste à la télévision suisse romande. Si je me permets de vous solliciter, c’est parce que je prépare un reportage sur la coparentalité en Suisse. Je cherche donc à entrer en contact avec des co-parents (qui le sont ou qui souhaitent le devenir) vivant en Suisse. Mon but est d’expliquer leur démarche et mettre ainsi en lumière les nouvelles façons de définir la famille qui évoluent avec notre société. Votre témoignage serait très précieux pour moi afin de m’aider à bien comprendre le sujet et vous donner la parole si vous en avez l’envie (notre discussion peut très bien rester privée si vous le souhaitez).
    N’hésitez pas à prendre contact avec moi à l’adresse suivante :
    [email protected]


    Retourner vers Co-parentalité en Suisse

    cron

    La coparentalité, ou élever un enfant ensemble sans vivre sous le même toit

    Généralement, quand on pense à la coparentalité, on pense d’abord aux couples divorcés partageant la garde de leurs enfants. Une semaine chez maman, une semaine chez papa, ou alors lundi-mardi chez papa, mercredi-jeudi chez maman, et un weekend sur deux chez l’un ou l’autre. En France, un enfant de divorcés sur cinq vit en résidence alternée.


    Devenez Maman(s) ou Papa(s)

    CRÉER MON PROFIL