Glossaire



Agence de la biomédecine

(www.agence-biomedecine.fr) Agence de l’Etat qui accorde aux centres et aux médecins l’autorisation ou non de pratiquer l’assistance médicale à la procréation et le recueil de sperme ou d’ovocytes. Elle a également un rôle de contrôle mais aussi d’information auprès du grand public.

Azoospermie

Absence totale de spermatozoïdes dans le sperme, qui cause une infertilité. Elle peut être due à une obstruction dans les canaux qui acheminent les spermatozoïdes des testicules à l’urètre (azoospermie obstructive) ou à un problème de formation des spermatozoïdes dans les testicules (azoospermie sécrétoire). Un traitement chirurgical, une ponction ou l’AMP peut permettre d’avoir des enfants malgré une azoospermie.

Banque du sperme

Appelés Cecos en France, pour Centre d'études et de conservation des œufs et du sperme. Implantés au cœur de centres hospitaliers, ils sont habilités à recueillir le sperme mais aussi à accompagner un couple infertile dans une démarche d’assistance médicale à la procréation. Leur liste est disponible sur le site www.cecos.org.

Centre d’AMP

Centre d’assistance médicale à la procréation, qui aide les couples hétérosexuels qui n’arrivent pas à procréer naturellement. Les activités d’AMP étant strictement encadrées, elles ne peuvent être pratiquées que dans des centres agréés. Ils établissent un bilan de la fertilité du couple avant de lui proposer la technique la plus appropriée.Les centres d’AMP comprennent les centres agréés pour le don d’ovocytes ou le don de sperme. Leur liste est disponible à l’adresse www.agence-biomedecine.fr/Autorisation-des-centres.

Co-parentalité

Traditionnellement, partage des droits et responsabilités des parents en cas de séparation. Aujourd’hui, la co-parentalité est une option pour les couples lesbiens ou gays et les hétérosexuels qui ne sont pas en couple. Elle témoigne de la volonté d’élever un ou plusieurs enfants ensemble, quel que soit le choix de vie des futurs parents.

Donneur anonyme

Le don de gamètes (sperme ou ovocytes) est anonyme en France : le donneur et les receveurs ne se connaissent pas et aucun lien de filiation ne peut être établi entre le donneur et l’enfant issu du don. Divulguer des renseignements permettant l’identité du donneur ou du receveur est même passible de deux ans d’emprisonnement et d’environ 30 000 euros d’amende. Pourtant, de plus en plus de pays reviennent sur le principe d’anonymat.

Donneuse d’ovocytes

Femme de 18 à 37 ans, ayant déjà eu un enfant, qui accepte de donner anonymement et gratuitement plusieurs de ses ovocytes. Ils bénéficieront, grâce à la fécondation in vitro, à plusieurs femmes qui ne peuvent avoir d’enfant à cause d’une anomalie, d’une maladie ou parce qu’elles n’ont plus elles-mêmes d’ovocytes.

Donneur de sperme

Homme de 18 à 45 ans, ayant déjà eu un enfant, qui accepte de donner anonymement et gratuitement son sperme. Il profitera à un couple ne pouvant avoir d’enfant, grâce à une insémination artificielle ou à une fécondation in vitro.

Endomètre

Paroi qui tapisse l’intérieur de la cavité utérine, également appelée muqueuse utérine. Lors des règles, la partie la plus superficielle de l’endomètre se détache de l’utérus, provoquant un saignement.

Endométriose

Développement de la muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine. Elle peut provoquer une infertilité.

Fécondation in vitro (FIV)

Technique d’assistance médicale à la procréation qui consiste à ponctionner les ovocytes de la future mère, après une stimulation ovarienne, puis à les préparer en laboratoire avec le sperme du futur père recueilli le jour de la ponction. C’est là que se déroulera la fécondation. Puis le ou les embryons ainsi obtenus sont transférés dans l’utérus où ils poursuivront leur développement.

Follicule

Poche de liquide située dans les ovaires et qui contient un ovocyte. Au cours de sa croissance, le follicule est visible à l’échographie - les plus gros mesurent environ 2 cm au moment de la ponction -, contrairement à l’ovocyte, qui lui est trop petit pour être vu. Mais il n’y a donc aucun moyen de savoir si le follicule contient ou non un ovocyte tant qu’il n’a pas été ponctionné. On trouve en moyenne un ovocyte dans la moitié des follicules ponctionnés et il y a plus de chance d’en trouver dans les grands follicules que dans les petits. D’importantes différences existent en outre d’une femme à une autre : certaines auront 15 ovocytes et d’autres 3, sans que cela ne s’explique précisément.

Gamète

Cellule reproductrice appelée spermatozoïde chez l’homme, ovocyte chez la femme.

Glaire cervicale

Substance transparente et visqueuse sécrétée par le col de l’utérus, qui permet aux spermatozoïdes de remonter et pénétrer à l’intérieur de l’utérus.

Hormone de régression müllérienne (HRM)

Elle permet le développement des follicules en ovocytes. Elle permet donc de mesurer la capacité d’une femme à tomber enceinte et à répondre à la stimulation ovarienne.

Hypogonadisme

Défaut de production des gonades (ovaires ou testicules) pouvant entraîner une infertilité.

ICSI

Intra cytoplasmic sperm injection, terme anglais signifiant micro-injection intracytoplasmique. Aussi appelée micromanipulation, cette technique d’assistance médicale à la procréation est utilisée dans le cadre d’une fécondation in vitro et permet de ne sélectionner qu’un seul spermatozoïde, choisi notamment pour sa mobilité, qui sera ensuite injecté dans l’ovocyte.

In vitro

La fécondation se dit in vitro lorsqu’elle se passe à l’extérieur du corps de la femme. A l’inverse, la fécondation se fait in vivo dans le cadre d’une insémination artificielle par exemple puisqu’elle se passe à l’intérieur du corps de la femme.

Infertilité

Incapacité pour un couple à se reproduire dans un délai de deux ans selon les critères des centres d’assistance médicale à la procréation. De multiples facteurs peuvent l’expliquer : âge du couple, maladies génétiques, pathologies, traitements, le tabac, l’alcool, la drogue, l’excès de poids ou la maigreur excessive chez la femme sont d’autres facteurs à prendre en compte.L’infertilité ne doit pas être confondue avec la stérilité qui est l’incapacité définitive à procréer.

Insémination artificielle ou intra-utérine

Technique la plus ancienne et la plus simple d’assistance médicale à la procréation. Le sperme est recueilli et préparé puis les spermatozoïdes sélectionnés sont déposés dans l’utérus où ils remonteront naturellement vers les trompes.

Insémination artisanale

Pratique qui consiste, à domicile et hors de toute intervention médicale, à recueillir le sperme du donneur puis à le déposer dans le vagin grâce à une pipette. Répandue pour permettre notamment aux couples homosexuels d’avoir des enfants, en raison de difficultés financières ou face à des délais d’attente trop longs en centre d’AMP, elle est illégale en France et passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.

Insémination naturelle

Méthode de procréation impliquant un ou plusieurs rapports sexuels avec le donneur. Réputée trois fois plus efficace que l’insémination artisanale, elle est de plus en plus prisée par ceux qui ne remplissent pas ou plus les critères d’accès à l’assistance médicale procréation, qui sont toujours sur liste d’attente, qui manquent de moyens…

Infections sexuellement transmissibles (IST)

Blennoragie gonococcique, hépatite B, herpès génital, syphilis, VIH…, elles sont nombreuses et se transmettent par voie sexuelle. Certaines d’entre elles peuvent même rendre leur porteur stérile, comme la blennoragie gonococcique, aussi appelée chaude-pisse, ou la chlamydiose.

Loi de bioéthique

Loi qui a défini et qui encadre l’assistance médicale à la procréation (AMP). La loi date du 29 juillet 1994 (http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?cidTexte=JORFTEXT000000549618) mais a été révisée deux fois. D’abord en 2004 où elle créa l’Agence de la biomédecine, l’agence publique qui délivre les agréments aux établissements et médecins autorisés à pratiquer l’AMP Puis, plus récemment, en 2011. Cette année-là, le projet de texte prévoyait de permettre l’accès, une fois l’enfant majeur, à des informations non identifiantes sur le donneur. Mais la levée de boucliers fut telle que l’idée a finalement été abandonnée. Les députés ont également refusé l’AMP aux femmes homosexuelles. Il est par ailleurs toujours attendu, à l’heure actuelle, les décrets d’application qui permettront à des hommes et des femmes sans enfants de donner aussi leurs gamètes.

Oligospermie

Diminution de la concentration de spermatozoïdes à raison de moins de 20 millions par millilitre de sperme. L’oligospermie peut être due à une pathologie, une infection, un déficit hormonal ou un traitement, et peut entraîner une infertilité.

Ovulation

Expulsion hors de l’ovaire d’un ovocyte mûr.

Spermogramme

Analyse du sperme recueilli par masturbation afin d’évaluer son volume et le nombre, la mobilité, la viabilité et l’aspect morphologique des spermatozoïdes.

Stimulation ovarienne

Traitement médicamenteux (injections ou comprimés) à base d’hormones permettant de stimuler la maturation d’un ou plusieurs follicules par chacun des ovaires.

Utérus

Organe féminin de la reproduction dans lequel l’embryon s’implante. C’est le site de développement du fœtus pendant la grossesse.

Forums

Nos belles histoires

Bonjour, Grâce à vous

j'ai pu rencontrer la personne avec qui nous avions eu un enfant ...

J'ai trouvé mon futur co-parent

grâce à votre site. Merci beaucoup. Ludivine

...
Je suis enceinte

et j'ai rencontré le papa de mon futur bébé sur le site. ...

Vous avez un très bon site.

je pense avoir trouver le futur papa :-) Nathalie

...

Lire toutes les histoires

Devenez Maman(s) ou Papa(s)

CRÉER MON PROFIL