Stimulation ovarienne : comment ça marche ?


Vous essayez de faire un bébé mais sans succès ? Vous cherchez à tomber enceinte via une fécondation in vitro ou une insémination artificielle ? Votre médecin vous prescrira peut-être une stimulation ovarienne. En boostant la production d’ovocytes, ce traitement hormonal va agir comme un coup de pouce pour vous aider à tomber enceinte plus facilement.

Qu’est-ce que la stimulation ovarienne ?

Pour mieux comprendre, il faut savoir que les ovaires produisent des follicules. Pendant l’ovulation, qui se produit au milieu du cycle, ces derniers libèrent un ovocyte. Lorsque celui-ci est fécondé par un spermatozoïde, la femme est enceinte.
Le but de la stimulation ovarienne est d’augmenter les chances de grossesse en mimant ce phénomène. Prescrit sous forme de comprimés ou d’injections, un traitement hormonal va stimuler la production d’ovocytes.

La stimulation ovarienne : pourquoi et pour qui ?

Une femme peut bénéficier d’une stimulation ovarienne en cas de trouble ou d’absence de l’ovulation, ou de cycle irrégulier. La stimulation ovarienne sert alors à réguler le cycle et l’ovulation pour aider la femme à avoir un bébé.


Pourquoi et comment faire une stimulation ovarienne



La stimulation ovarienne est également préconisée avant un traitement de PMA, notamment une fécondation in vitro ou une insémination artificielle. Dans ces cas-ci les spécialistes de la fertilité cherchent à obtenir plusieurs ovocytes (à peu près une dizaine) pour augmenter les chances de tomber enceinte.
Les femmes de plus de 38 ans qui voient leur fertilité baisser sont souvent dirigées vers une stimulation ovarienne en complément ou non d’un traitement de fertilité.
Si vous ne parvenez pas à tomber enceinte ou vous chercher à avoir un enfant via une insémination artificielle ou une FIV, votre gynécologue pourra vous conseiller une stimulation ovarienne.

Comment se déroule une stimulation ovarienne ?

• Vous devrez tout d’abord procéder à une série de tests (un examen clinique ; des prises de sang pour doser les différentes hormones LH, FSH et œstradiol ; une échographie pelvienne).
• Votre médecin vous demandera également de mesurer votre courbe de température.
tous les matins pendant deux ou trois mois pour déterminer votre période d’ovulation.
• Votre gynécologue vous prescrira ensuite un traitement à base d’hormones. C’est la stimulation ovarienne. Il existe différentes sortes de traitements (par voie orale ou par injection). Votre médecin peut vous prescrire une stimulation ovarienne sous forme de comprimés (généralement citrate de clomiphène ou Clomid). Les médicaments sont à prendre pendant 5 à 7 jours et à partir du 2e jour du cycle. Ce traitement médicamenteux est utilisé pour favoriser la production de l’hormone FSH (qui sert à stimuler le développement des follicules).
• Si le traitement oral ne fonctionne pas, votre médecin vous conseillera peut-être un traitement par injection sous-cutanée que vous devrez vous administrer vous-même. L’hormone FSH est injectée directement par piqure. D’autres femmes se verront prescrire une pompe à LRH à porter jusqu’à ce qu’elles tombent enceintes. Son rôle est de délivrer l’hormone qui leur manque – la gonadoréline - en continu.
• Un suivi médical appelé monitorage va surveiller l’évolution du traitement. Des prises de sang et des échographies permettent de vérifier l’état des follicules pour adapter le traitement et contrôler les dosages hormonaux si besoin.

Comment se déroule la stimulation ovarienne en cas de traitement de PMA ?

En cas de fécondation in vitro ou d’insémination intra-utérine, le traitement est un peu différent. La stimulation ovarienne est conduite en deux étapes : une première phase dite de « blocage » puis en deuxième temps la stimulation ovarienne.
Lors de la première étape, le traitement a pour objectif de stopper la production par l’hypophyse des gonadotrophines et par conséquent celle des hormones LH et FSH. La deuxième phase est identique au traitement hormonal proposé lors d’une stimulation ovarienne simple.
Lorsque les follicules sont suffisamment matures, il est temps de déclencher l’ovulation. Une injection de gonadotrophine chorionique humaine (hCG) va permettre de libérer les ovocytes. Il suffit alors d’attendre 32 à 40 heures pour que l’ovulation se déclenche.

Combien de temps doit-on suivre ce traitement hormonal ?

Les chances de réussite varient selon la fertilité, l’état de santé et l’âge des patientes. Certaines femmes tomberont enceinte après un cycle de stimulation ovarienne. D’autres n’y parviendront qu’après 6 mois ou plus. Toutefois, on constate qu’un traitement de stimulation ovarienne dure en moyenne 3 mois et que les femmes tombent enceintes le 4e mois. Le traitement ne s’étend en général pas au-delà de 12 cycle.

Faut-il craindre des effets secondaires ?

La stimulation ovarienne accroît les risques de grossesses multiples.
On observe par contre peu d’effets indésirables en cas de traitement par voie orale, même s’il arrive parfois que certains symptômes se manifestent (par exemple troubles digestifs, nausées, trouble de la vue et maux de tête).
Dans le cas d’un traitement par injection, certaines femmes peuvent sentir des lourdeurs dans les jambes, noter une prise de poids ou des troubles de l’humeur. Quant à la pompe LRH, aucun effet indésirable n’est à observer.
L’effet secondaire le plus redouté est l’hyperstimulation ovarienne. Celle-ci se produit lorsqu’un trop grand nombre de follicules est arrivé à maturation. L’hyperstimulation ovarienne peut se manifester par un gonflement des ovaires, être à l’origine de problèmes rénaux et provoquer une phlébite. Heureusement, grâce au monitorage de la stimulation ovarienne, ces effets sont rares.



Guides

La législation dans votre pays:


En France
En Belgique
En Suisse
Au Canada

Un enfant seul(e)?:


Avoir un enfant seule
Devenir père célibataire : comment faire ?

Insémination:


Artisanale ou artificielle?
Artificielle, ça marche comment?
Qu'est-ce qu'une IAC?

Le don de sperme:


Comment devenir donneur?
Comment se passe un don?
Le don en France
Donner son sperme?
Comment l'expliquer à son enfant?
Banques de sperme privées : prix et fonctionnement
Le don de gamètes en France et en Belgique

La PMA:


Les centres de PMA en France
Faire une FIV en Espagne
Faire une FIV en Belgique
Comment donner ses ovocytes?
La fécondation in vitro (FIV)
Comment se préparer pour un traitement de PMA
Qu'est-ce que la stimulation ovarienne?
Que faire en cas de refus de PMA?
La PMA pour les femmes seules en France

Conception:


Comment congeler ses ovocytes en Europe ?
Petit guide sur l'ovulation
Tomber enceinte avec un don de sperme
Comment tomber enceinte?
Trouver la bonne personne pour faire un bébé
Comment avoir un enfant avec un ami ?
Grossesse après 40 ans : ce qu'il faut savoir
Test de grossesse : tout ce qu'il faut savoir
Comment avoir un autre enfant ?
Puis-je avoir un enfant avec une ligature des trompes ?
La to-do list pour bien se préparer à être enceinte

Naissance:


Naissance : les futurs papas doivent-ils assister à l'accouchement ?

Infertilité:


Infertilité feminine: les causes
Avoir un bébé avec de l’endométriose : comment faire ?
Infertilité masculine : quelles solutions ?

Co-parentalité:


La co-parentalité en détails
La coparentalité et vivre à distance
Conseils pour une garde alternée réussie
Géniteur et père : quelle est la différence ?
L’autorité parentale en coparentalité

Homoparentalité:


Ça se passe comment en France?

GPA:


Le recours à une mère porteuse?

Glossaire:


Ça veut dire quoi ces mots?

Forums

Nos belles histoires

J'ai rencontré une personne

et nous attendons un heureux évènement pour février. Merci pour votre site ...

Au printemps 2012

je me suis inscrit sur co-parents.fr; grâce à vous, j'ai rencontré un ...

Bonjour, Grâce à vous

j'ai pu rencontrer la personne avec qui nous avions eu un enfant ...

J'ai trouvé mon futur co-parent

grâce à votre site. Merci beaucoup. Ludivine

...

Lire toutes les histoires

Devenez Maman(s) ou Papa(s)

CRÉER MON PROFIL