Existe-t-il un âge idéal pour avoir son premier enfant ?
Notez ce post

En France, l’âge moyen de la première grossesse ne cesse de reculer. Selon l’Insee, les Françaises ont aujourd’hui leur premier enfant à 28,5 ans. Par ailleurs, si la plupart deviennent mères entre 25 et 30 ans, de plus en plus de femmes accouchent de leur premier enfant la quarantaine passée. Pourtant, la fertilité diminue avec l’âge et il devient plus difficile de tomber enceinte après 35 ans. Mais au fait, quel est l’âge idéal pour avoir un premier enfant ? Et d’ailleurs, y a-t-il vraiment un âge « idéal » ?

Les avis des scientifiques divergent à ce sujet. Les chercheurs de l’université d’Erasmus de Rotterdam (Pays Bas) ont évalué l’âge idéal de la première grossesse selon le taux de fertilité mais aussi selon le nombre d’enfants désirés. Ainsi, le meilleur moment pour tomber enceinte est à 23 ans lorsque l’on souhaite avoir trois enfants, à 27 ans quand on en veut deux et à 32 ans pour un enfant unique. Mais pour de nombreuses autres études, l’âge idéal pour devenir mère pour la première fois (du point de vue biologique) se situe entre 25 et 30 ans.

Devenir maman à 20 ans : comment ça se passe ?

Si on est certes en meilleure condition physique à 20 ans qu’à 40 ans (généralement), il n’y a pas que des avantages à tomber enceinte jeune. Avant 20 ans, même si ce n’est pas le cas pour toutes, les grossesses sont souvent non désirées. Les mères jeunes sont rarement stables financièrement et psychologiquement, beaucoup sont toujours dépendantes de leurs parents et certaines n’ont pas de partenaire. De plus, faire un bébé trop jeune augmente le risque d’isolement et de dépression.

En revanche, la fertilité est très élevée à 20 ans et on considère qu’à 25 ans, les chances de tomber enceinte sont de 25 % par cycle. Par ailleurs, il est plus facile de retrouver la ligne à 20-25 ans qu’après 30 ans. Les femmes jeunes ont aussi moins de complications pendant la grossesse et ont davantage d’énergie pour s’occuper de leur enfant.

Avoir un bébé à la trentaine

Les femmes de trente ans et plus sont souvent des femmes plus matures, plus stables psychologiquement et financièrement. Elles ont planifié leur grossesse et parfois mis de l’argent de côté pour pouvoir accueillir leur enfant dans les meilleures conditions possibles. Elles sont souvent en couple avec un(e) partenaire prêt(e) comme elles à fonder une famille. Les trentenaires se documentent, lisent des magazines et des blogs sur la grossesse et la parentalité, sont bien entourées et ont des copines enceintes ou déjà mamans.
Elles sont aussi très attentives à leur grossesse et la santé du bébé. Elles font plus attention à leur alimentation pendant la grossesse ainsi qu’à ce que mangent leurs enfants. A 30 ans, les femmes sont en bonne condition physique, ce qui permet à leur corps de s’adapter facilement à la grossesse et à l’accouchement.

Cependant, à 30 ans, les femmes ont 15 % de chances de concevoir par cycle, et seulement 10-12 % à 35 ans. Après cet âge, les chances de tomber enceinte chutent rapidement. Le risque de développer des complications pendant la grossesse et l’accouchement est aussi plus élevé (diabète gestationnel, hypertension artérielle, prééclampsie et accouchement par césarienne). Toutefois, les mamans de plus de 35 ans sont davantage suivies médicalement, ce qui permet d’éviter ou de minimiser certaines complications.

Devenir mère à 40 ans et plus

En France et en Europe, les femmes choisissent de plus en plus de devenir mères après 40 ans, que ce soit parce qu’elles attendaient de rencontrer un partenaire sérieux, car leur carrière professionnelle et leurs projets personnels ne laissait que peu de place à un bébé dans leur vie, pour des raisons financières ou autres.

Cependant, à 40 ans, les chances de conception tombent à 5 à 6 % par cycle. En outre, de nombreuses quarantenaires ont recours à la PMA pour faire un bébé, notamment à la fécondation in vitro avec le sperme du conjoint ou don de sperme . Ces traitements de fertilité sont souvent leur dernière chance de devenir mère.

Si les risques de fausse couche ou de développer un diabète gestationnel sont plus élevés à leur âge, les quarantenaires sont toujours sérieusement suivies par les médecins, ce qui réduit les complications liées à la grossesse. De plus, grâce aux avancées médicales, les femmes de quarante ans peuvent comme les femmes de 20 ans mettre au monde un bébé en pleine santé.

Les quarantenaires sont davantage impliquées dans l’éducation de leurs enfants. Elles élèvent un enfant profondément aimé et parfois désiré pendant plusieurs années. Elles sont plus matures, responsables et stables financièrement. Par ailleurs, les enfants nés de mamans de 40 ans ont souvent une alimentation plus saine et équilibrée que ceux nés de mères plus jeunes.

Et donc, quel est l’âge idéal pour devenir maman ?

L’avantage d’avoir un corps jeune et en bonne condition physique est indéniable pour tomber enceinte et s’occuper d’un enfant. Pourtant, d’autres critères, peut-être encore plus importants, entrent en jeu : la situation amoureuse et financière ou encore le soutien de son entourage.

Si certaines commencent à travailler avant 20 ans et parviennent à bien gagner leur vie dès le début de la vingtaine, la plupart ne deviennent stables financièrement que plus tard, parfois la trentaine passée. D’autres ont besoin de temps pour enfin rencontrer l’homme avec qui elles pourront construire un petit nid douillet pour leur bébé.

Finalement, l’âge idéal n’existe pas dans le sens où chaque femme est différente et chaque grossesse est unique. S’il existait, l’âge idéal serait celui où vous vous sentez aussi bien prête financièrement que psychologiquement, bien entourée et responsable pour pouvoir élever un enfant heureux et en bonne santé.