Je veux être père

Père avec sa fille dans les bras

Le désir d’enfant n’est pas qu’une histoire de femme ! Le désir de paternité est présent et s’exprime de plus en plus dans la société d’aujourd’hui. Beaucoup d’hommes accueillent l’idée d’être père avec enthousiasme ! Et oui, les hommes ne sont pas tous apeurés par la parentalité. Bien au contraire. Entre les mentalités qui évoluent, la société qui change et les grosses remises en question professionnelles post-covid, les hommes saisissent toute l’importance de leur rôle dans la famille, mais aussi auprès de l’enfant.

Et si l’homme de demain était un papa présent et attentionné ? Et si les hommes s’affranchissaient enfin des étiquettes patriarcales, traditionnelles, machistes et désuètes du siècle dernier pour vivre pleinement leur rôle de père ?

Comment naît le désir de paternité ?

Si les femmes sont poussées par leur horloge biologique, mais aussi par une certaine pression de l’entourage et sociale, c’est assez différent chez les hommes. S’il n’y a pas d’âge exact, le désir d’être père survient généralement un peu plus tard chez les hommes que chez les femmes.

Plusieurs facteurs s’additionnent et poussent de plus en plus d’hommes à sauter le pas.

  • L’homme peut ressentir l’envie de fonder une famille s’il est épanoui dans sa vie amoureuse. Trouver la bonne personne aide à se projeter et à imaginer une vie de famille. Voir en sa compagne ou son compagnon un parent idéal est un facteur fondamental.
  • Être stable financièrement est essentiel pour beaucoup d’entre eux. L’homme sera plus à même de se lancer dans l’aventure de la paternité s’il connaît une situation professionnelle stable et rassurante. Les plus prudents et raisonnables prendront soin particulièrement de ce point.
  • L’effet de groupe peut aussi compter. Si les amis ou même l’entourage familial proche (cousins, frères, etc.) autour de lui commencent à former une famille, l’homme sera plus enclin à avoir le déclic. C’est assez normal et naturel.
  • Le désir d’être père peut aussi s’expliquer par l’image de la paternité qui a beaucoup évolué ces dernières années. Les hommes n’hésitent plus à partager leur désir d’enfant démontrant que la parentalité se décline tout autant au féminin qu’au masculin ! Cette nouvelle génération d’hommes prête à endosser le rôle de père est aussi celle témoin de couples ouvertement homosexuels hommes et pères. Cela marque les esprits et fait évoluer les mentalités. Malgré les polémiques et les dissensions, en ce début de siècle, la parentalité dite traditionnelle s’est gommée pour laisser place à des parentalités plus libres, plus modernes, plurielles.
  • Enfin, l’engouement autour d’un enfant peut aussi survenir et se révéler souvent lors de la première échographie. Si certains doutes, angoisses ou craintes étaient encore présents, l’homme peut voir son futur bébé lors de la première échographie et ainsi mieux se projeter. Ce rendez-vous important compte beaucoup.

Certains faits ont changé l’image de l’homme et du père

La reconnaissance de la place du père a évolué ces dernières années. Avec les débats autour de la parentalité qui ont secoué la société, la place de chacun dans la famille a été étudiée, débattue. Et finalement, beaucoup d’hommes ont assumé une place plus marquée auprès du nouveau bébé. Aujourd’hui, le papa est moderne, investi et présent. Il est concerné et participe activement à la vie de bébé.

La contraception

Révolutionnaire pour la femme, la contraception a profondément changé la société et les hommes y compris ! La parentalité n’est plus subie, mais choisie. Et l’homme devient tout autant acteur de l’aventure. Avoir un bébé devient un choix profond, réfléchi et décidé à deux. Un projet qui se mûrit et qui aide le futur papa à se préparer, à anticiper. La contraception ? Une révolution tout court. Pour les femmes et leur corps, pour les hommes aussi indirectement, pour la société entière. Soudain, avoir un bébé est un projet sérieux et désiré. L’homme prend alors une nouvelle place et donne son avis. Il fait part aussi de ses envies, de ses attentes. Le bébé est ardemment désiré et voulu. Son arrivée est organisée. Le papa est plus concerné.

La garde partagée

Certains faits sociétaux ont contribué à changer l’image du père ces dernières années. Parmi ces différents changements, la garde alternée lors d’un divorce ou d’une séparation a permis aux pères de démontrer que leur rôle valait autant que celui de la mère.
La garde alternée permet une garde plus juste, plus équilibrée entre les deux parents. Le père ne se contente plus que d’un week-end sur deux et assume son rôle de père de manière alternée et plus complète. Ce mode de garde de plus en plus répandue reconnaît l’importance du père et met surtout le père à égalité avec la mère dans le rôle de parent.

Le congé paternité

En France, depuis le 1er juillet 2021, le congé paternité pour le père est passé de 14 jours à 28 jours. Il a donc doublé. Une très bonne nouvelle pour tous les papas qui pourront passer de précieux jours au côté du nouveau-né. Grand progrès social, le congé paternité allongé démontre que la place du père au sein de la famille est en quête de renouveau. Avec ce congé paternité allongé, les mentalités évoluent, la distribution des tâches au sein du foyer est plus juste, plus équitable, mieux répartie.

Le mariage pour toutes et tous

L’Etat français a légalisé le mariage des couples homosexuels au même titre que les couples hétérosexuels. Avec cette loi, les couples homosexuels ont pleinement le droit d’adopter, par exemple

La figure du père redessinée

La figure du père s’est totalement transformée, elle a évolué, elle a changé. Le papa est aujourd’hui un papa investi et présent. Le papa moderne prend part aux différentes étapes de la grossesse. Il est présent lors des rendez-vous médicaux, accompagne la mère lors de la préparation à la naissance.

Une société moins machiste, un monde professionnel plus incertain, plus violent, moins rassurant pousse à se replier sur la famille, sur le privé et permet de construire quelque chose de fort, de sûr. S’ils restent minoritaires, de nombreux hommes (de plus en plus) n’hésitent pas à choisir le bébé plutôt que le job. Choisir la famille, le cocon familial au détriment de la carrière, c’est le choix de plus en plus d’hommes qui priorisent l’éducation et le bien-être familial.

Aujourd’hui, il n’est plus si étonnant de retrouver des papas à plein temps et de voir des mamans repartir travailler. Les rôles bien ancrés et traditionnels sont bouleversés, revus. Les mentalités ont évolué. Les papas souhaitent voir grandir leur enfant et jouer un rôle important dans leur éducation.

C’est une nouvelle paternité ! Une paternité attentionnée, responsable, impliquée. Devenir papa est un choix. Devenir père devient un épanouissement personnel profond. Ainsi, rien d’étonnant de retrouver certains pères au foyer.

La paternité n’est plus un phénomène traditionnel qui a pour seul objectif de perpétuer la lignée. C’est un choix profondément personnel, réfléchi, c’est un engagement, une conviction de vie. Être père, c’est assumer sa responsabilité, accompagner l’enfant tout au long de sa vie et prendre soin de lui.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

(Visited 11 times, 1 visits today)

Articles Liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *